Coups de gueule,  Parentalité

Pourquoi j’ai (beaucoup) de mal avec la “PARENTALITÉ BIENVEILLANTE”

Quand j’ai décidé de créer un blog, il y a 2 ans, il y a un sujet que j’ai écarté d’office ; en me disant que jamais, au grand jamais, je n’écrirais sur la parentalité !

Pas parce que ça ne m’intéresse pas. Au contraire, ce sont même les blogs que je suis le plus assidûment. Ce sont les groupes Facebook dans lesquels j’étais déjà.

Alors pourquoi ?

Tout simplement parce que je déteste la façon dont est présentée la parentalité. Et je parle bien de la parentalité bienveillante hein.

Je déteste le fait que c’est pratiquement uniquement orienté enfant : comment respecter ses enfants, respecter leur rythme, leurs besoins, faire au mieux pour eux, accueillir leurs émotions, comment les comprendre, comment communiquer avec eux, comment faire pour qu’ils aient confiance en eux, etc…

Alors, bien sûr, c’est super. Et moi aussi je veux tout ça pour mes enfants.

MAIS OU SONT LES PARENTS LÀ-DEDANS ???!!!

J’ai vu une fois passé un post d’une personne qui était choqué d’aller au parc et de voir que des parents laissaient pleurer leur enfant.

Mais what the fuck ?!!!

Est-ce que tu sais ce qu’il s’est passé pour eux pour te permettre de dire que c’est pas bien ? Moi j’ai déjà laissé pleurer mon enfant, parce que merde, à la fin j’en pouvais plus de chercher à discuter, à le comprendre.

Moi aussi j’existe, moi aussi j’ai des besoins et à la fin, si je veux avancer par exemple et lui non, et bah merde ! On avance et il n’a qu’à chialer !

Mes besoins comptent aussi bordel !

Pourquoi ceux de mes enfants seraient plus importants que les miens ?!

Et c’est pour ça que j’ai beaucoup de mal avec la parentalité telle qu’elle est présentée actuellement.

Parce que je trouve qu’elle met trop les enfants en avant et ne se soucie pas assez des parents.

Parce que je rencontre trop de parents qui s’épuisent parce qu’ils veulent le meilleur pour leurs enfants.

Parce que je trouve que cette vision de la parentalité est putain de culpabilisante pour les parents !

Et qu’à la fin on se sent nul quoi qu’on fasse.

(Et en plus, on a l’impression de gâcher la vie de nos enfants. Bah oui, tant qu’à faire !)

Est-ce qu’il n’y aurait pas moyen de faire autrement ? De prendre les choses dans l’autre sens ?

Une histoire hyper inspirante 🤩😍

A ce sujet, j’ai envie de te partager une expérience que j’ai vécue :

On a eu une chatte, quand j’étais ado, qui avait été abandonnée et qui avait donc vécu seule dans la nature avant qu’on ne la récupère. Quand elle a eu des chatons, elle ne s’en est pas occupé et ils sont morts les uns après les autres. La deuxième fois, étant au fait que ça risquait de se passer comme ça, nous avons essayé de nous occuper plus des chatons, de la forcer à rester avec eux.

Sans grand succès.

Jusqu’à ce qu’on teste de s’occuper de la mère. De la caresser elle, sans s’occuper (du tout) de ses chatons. D’accorder plus d’importance à elle qu’à ses bébés quoi.

Et vous savez quoi ? A partir de cet instant elle est allée naturellement s’allonger avec ses bébés et s’en est occupée (relativement) bien, ce qui fait que les derniers ont survécu.

J’en viens donc à me dire que, et si plutôt que de mettre toute notre attention sur l’enfant, on la mettait sur le parent ? Sur nous ?

Si on prenait soin de nous d’abord ?

Est-ce que des parents qui sont heureux, épanouis, comblés, dont les besoins sont satisfaits et qui s’éclatent à faire ce qu’ils aiment dans leur vie ne transmettrait pas ça naturellement à leurs enfants ?

Est-ce que des parents bien dans leur peau ne sont pas naturellement bienveillants ?

Est-ce que ce n’est pas le meilleur moyen de leur montrer l’exemple et de les rendre heureux ?

Changer notre façon de pensée

Je suis intimement persuadée que le vrai « problème » vient plus de notre façon de penser, toujours orientée d’abord à l’extérieur : il faut que je fasse ci ou ça pour que mes enfants soient bien, il faut que je fasse ci ou ça pour préserver la planète, etc…

Et si on se posait d’abord la question de savoir ce qui moi, maintenant, me rend vraiment, profondément heureux/se ?

Parce que j’ai déjà testé : quand je fais ce qui me nourrit, quand je suis comblée, j’ai naturellement envie de prendre soin des autres, de mes enfants, de la planète, je suis plus à l’écoute, je suis plus présente.

Alors merde ! Pourquoi l’extérieur passe encore avant nous ??!

Je suis vraiment persuadé qu’il est temps de changer cette façon de faire à côté de la plaque, et c’est pour ça que je veux développer une nouvelle parentalité, qui prendrait soin d’abord des parents !

Parce que, putain, qu’est-ce qu’on a besoin de se sentir soutenu et accompagné plutôt que de culpabiliser, de s’oublier, de s’épuiser pour le soi-disant bien-être de nos enfants !!

Et toi, qu’est-ce que tu en penses ?

Si cet article t'as plu, partage le !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

2 commentaires

  • Lili

    Oh comme c’est vrai ! Tellement juste. quand on est maman, c’est si bon que quelqu’un s’occupe de nous : redevenir un enfant à notre tour pour goûter à nouveau comme c’est bon : car adulte on a oublié parfois, on prend sur soi. On peut déjà se donner à soi-même, mais un encouragement, une aide de l’extérieur est vraiment bienvenue. Afin d’alléger le poids de tout ce qu’il y a à faire et souffler, oui oui. Ainsi on peut jouer plutôt que crier et s’épuiser.

    • Sarah Gascoin

      Oh, tu me fais envie 😍😊
      C’est vrai que prendre soin de soi c’est top (Et c’est déjà tout un apprentissage) mais si, en plus, quelqu’un prend soin de nous, c’est vrai que c’est génial !!
      Ça me donne des idees du coup 🙂

      Merci à toi pour ton commentaire. Et je suis ravie que ça te parle !
      (Je suis aussi rassurée de voir que d’autres personnes pensent comme moi, j’avoue que parfois je me sent un peu seule… 😃)
      Bisous ❤

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvre gratuitement si tu es multipotentialiste ou non et reçois le Guide du multipotentialiste débutant !