Me connaître/m'accepter

Me changer ou m’accepter ? Telle est la question

Voici un article qui rentre particulièrement dans ce qui était important pour moi de partager quand j’ai lancé ce blog, à savoir comment s’accepter soi-même tel que l’on est, avec toutes nos spécificités et nos imperfections ! Même si les techniques générales pour s’aimer sont aussi très intéressantes, et je vais continuer à en partager plein sur le blog, je trouve que c’est tout aussi vital d’apprendre à définir et reconnaître nos propres spécificités, qui nous sommes vraiment. C’est de ça dont je te parle aujourd’hui !

Pour commencer à aborder ce (vaste) sujet, j’ai envie de te partager une partie de mon parcours, avec mes différentes expériences, qui m’ont fait prendre conscience et réaliser à quel point c’était important ! C’est un peu mon chemin de vie en fait 😉😂

Donc je vais beaucoup te parler de moi dans cet article, pas pour le plaisir de parler de moi, mais parce que je trouve personnellement que ce qui aide le plus à avancer, ce sont les expériences vécues. Moi c’est ce qui m’impacte et que je retiens le plus, dans toutes les formations que j’ai faites.

Dans l’espoir que ces expériences que j’ai vécues, t’aident à avancer toi aussi dans ta vie et surtout, à t’accepter un peu plus tel.le que tu es !

C’est parti ! 😉😃

Je veux me changer !

Je ne sais pas toi, mais moi quand je me suis lancée dans le développement personnel, c’était pour m’améliorer, pour améliorer ce que je n’aimais pas chez moi. En fait disons le clairement, je voulais me changer !

J’en ai pris conscience au bout de quelques années, alors que je terminais ma formation de prof de Biodanza. L’une de nos formatrice nous a dit que nous étions déjà parfaits. Ce jour là je l’ai entendu et ça m’a frappée de plein fouet ! Je me suis demandée :

“Mais alors, qu’est-ce qu’on fiche tous ici ? Pourquoi on fait du développement personnel si on est déjà parfaits comme on est ?!”

Il m’a fallut encore quelques temps pour comprendre qu’en fait, si on faisait du développement personnel, c’était surtout pour retrouver une connexion à nous-mêmes et justement apprendre à nous aimer tel qu’on est ! (même si tout le monde ne dira peut-être pas comme moi).

Je veux être “normale” !

Parce qu’on n’a pas appris à s’aimer tel qu’on est ! Comme on a tous des manières de fonctionner différentes, des goûts différents, des envies différentes, qu’on vit dans le monde à travers notre prisme, nos valeurs, notre vision, forcément on peut avoir du mal à accepter que les autres soient différents…

Et surtout, on n’a pas réellement appris qu’on était tous différents et comment gérer ça ! La société actuelle a plutôt tendance à nous faire croire qu’il faut rentrer dans le moule et que certaines caractéristiques sont mieux que d’autres. Qu’il n’y a qu’une seule façon de réussir, d’apprendre, de vivre, etc…

En plus, dans notre société très encline au jugement et à la critique, on en vient vite à critiquer l’autre qui n’est pas comme nous. Et à se sentir à notre tour jugé, critiqué, se mettre à se comparer, etc…

Je veux rentrer dans le rang, être “comme tout le monde” !

Et on se met à vouloir rentrer dans le moule de ce qu’on croit être la “normalité”. Parce qu’on a l’impression qu’on sera plus aimé et accepté.

Finalement on ne s’aime plus tel qu’on est vraiment.

Les origines de cette envie de me changer

Dans mon enfance

Je pense sincèrement que tout cela commence dès l’enfance.

Je ne me suis pas sentie aimée telle que j’étais par mes parents.

(Je parle de moi là !)

J’ai eu l’impression que le fait que je n’avais pas envie de prendre soin des autres, c’était pas bien !

J’ai eu l’impression que le fait que j’aimais les bijoux, les beaux vêtements, les trucs luxueux et précieux, alors que je venais d’une famille de la classe moyenne, c’était pas bien !

J’ai eu l’impression que le fait de prendre mon temps pour sentir la réponse juste pour moi aux questions qu’on me posait, c’était pas bien, qu’il aurait fallut que je réponde dans la seconde.

J’ai eu l’impression que ma sœur avait plus de relations avec tout le monde (mes parents et les autres) parce qu’elle parlait beaucoup plus et donc que moi qui ne parlait pas, ou très peu, c’était pas bien !

Etc…

Du coup j’ai progressivement imprimé que ces envies, ces modes de fonctionnement, ce rythme…. bah c’était pas bien ! 😉 J’en ai fait une généralité.

Et donc que je devais changer tout ça pour être aimée et pour devenir quelqu’un de bien, “normale”.

Je ne suis pas bien telle que je suis, il faut que je change ! 😰

En tant que parent

Je peux aussi le dire en tant que parent maintenant, parce que j’ai 2 enfants. (D’ailleurs je comprend mieux mes parents depuis et je leur en veut beaucoup moins 😉😘).

Je vois tellement que nous (moi et mes enfants – et même mes enfants entre eux) avons des rythmes différents, des expériences différentes aussi, des façons de fonctionner, des goûts, etc… Ce qui fait que souvent, après coup, je me dis “pourquoi je me suis énervée ?” !

La plupart des choses qu’ils font et qui m’énervent, ce n’est pas pour m’embêter, c’est juste parce qu’ils sont différents de moi. Il n’y a pas à juger ça !

Mais quand on ne sait pas faire, c’est dur et je vois bien que j’ai déjà pas mal jugé comment étaient mes enfants depuis qu’ils sont nés. Que j’ai sûrement commencé à leur faire croire qu’ils n’étaient pas bien tels qu’ils sont.

M’accepter d’abord pour ensuite accepter les autres

Et en même temps, je te l’avoue, je ne sais pas comment faire ça. Je suis en recherche et j’essaye de plus en plus de faire attention à ça. Mais c’est vraiment pas simple.

En plus quand on ne s’aime déjà pas soi-même, c’est assez dur d’aimer vraiment les autres pour ce qu’ils sont.

Si je ne sais pas comment faire pour m’aimer moi-même, comment je peux savoir comment aimer l’autre ??!

Quand on n’accepte pas son propre rythme, comment peut-on accepter celui de l’autre ?

Quand on accepte pas ce qu’on aime vraiment, comment on peut accepter ce que l’autre aime ?

Un exemple concret avec des fourchettes 😉😂
Les fourchettes de la discorde 😂😂
Ou, au contraire, du début de l’acceptation des différences de chacun 😉😍😍

J’ai prs conscience de ce “problème” quand mes enfants ont voulu utiliser les belles fourchettes que leur avaient offertes ma mère. J’ai beaucoup crié – oui, oui, je suis loin de la mère parfaite – parce que ça m’énervait qu’ils ne veulent pas manger avec les autres fourchettes que je leur avais mis à table ! Et tu sais quoi ? Je me suis assez vite rendue compte qu’en fait moi aussi j’aimais les beaux trucs. Moi aussi j’aimerais bien m’acheter des beaux objets, que j’aime vraiment, et les utiliser.

Et voilà que je m’énervais parce que mes enfants aiment les belles choses, comme moi ! Et que j’ai détesté ma mère de me juger sur mes goûts !!

Depuis je les laisse manger avec ce qu’ils veulent et on a trouvé la solution que ce sont eux qui mettent la table, comme ça ils peuvent choisir. Mais quand de temps en temps c’est moi qui le fait, je fais attention à choisir pour eux les fourchettes qu’ils aiment.

C’est un exemple qui illustre bien je trouve que quand on ne s’accepte pas pleinement, c’est vraiment difficiles d’accepter l’autre.

Parce qu’on se dit “pourquoi lui il pourrait faire les choses qui lui plaise alors que moi je ne le fais pas ?” – même si c’est (peut-être) inconscient, c’est là !

Je découvre l’importance de m’accepter TELLE que je suis !

Maintenant je vais te partager 2 expériences qui m’ont marquées dans mon parcours sur cette voie (l’acceptation de moi).

1. Le jour où j’ai découvert que j’étais “normale” 😮

En 2013, j’ai pris pleinement conscience du fait que je ne m’acceptais pas du tout telle que j’étais et que je voulais ABSOLUMENT me changer, quand je suis allée faire une formation à La Métamorphose.

La Méta(morphose) ?

La Méta, c’est une méthode de connaissance de soi. Une méthode qui utilise les vêtements et donc le “look”, pour nous aider à comprendre comment on fonctionne intérieurement et ensuite s’habiller en conséquence ! En gros, les vêtements nous aide à mieux nous connaitre ! 😉😁

Le principe de base, c’est que nous sommes tous composés de différentes énergies, agencées différemment en chacun de nous, et que si on s’habille avec des vêtements porteurs des mêmes énergies que nous, alors on va rayonner naturellement. Et ils vont soutenir notre énergie naturelle plutôt que de nous freiner.

Le gros point fort de cette méthode reste l’aspect “connaissance de soi” !!! Parce que, du coup, les vêtements nous aide à découvrir quelles sont nos énergies naturelles. Celles qui nous composent et nous font réagir d’une certaine manière.

Je ne vais pas plus détailler ça ici, j’écrirais un article plus complet sur le sujet bientôt ! 😄

“Je suis normale” !!!

Je parle de cette méthode ici, parce que je suis ressortie du premier stage en me disant :

“Mais en fait, je suis normale” !

Pour la première fois en 27 ans !!

(oui je sais j’insiste un peu dessus, mais ça a vraiment été un choc et une révélation pour moi !) 😉😘

Yes ! Trop cool !
La joie, le bonheur, la vie !!!!
😃😍😂💖💙

Et c’est là que j’ai réalisé que jusque là, je n’y croyais pas du tout. Même si je n’en avais pas conscience. Ça fait mal de s’en rendre compte. Et en même temps j’étais soulagé de voir enfin que ces trucs que je n’aimais pas chez moi, bah en fait, c’était moi et c’était normal. Et il y avait d’autres gens comme moi en plus !! J’étais trèèèèès soulagée !!

Bref, ça a été la révélation de ma vie !

Je ne dis pas que depuis je m’accepte totalement, loin de là. Il y a toujours des choses, qui je sais font parties de moi, que je veux changer parce que je ne les trouve “pas bien” (ou pas “assez bien” 😉). Mais maintenant j’ai compris que le seul gros travail à faire c’est de continuer à m’entraîner jour après jour à m’aimer telle que je suis !

Je suis comme ça et c’est ok 😄

Cette méthode m’a permise de prendre conscience de certains mécanismes chez moi qui en fait font partis de moi. C’est tout simplement qui je suis et ma façon de fonctionner. Et ils ne sont pas meilleurs que les autres.

C’est le début de l’amour pour moi ! … et pour les autres 😉💖

Je peux les détester et essayer de les changer mais au fond, je n’y arriverais jamais vraiment.

Et les renier, fonctionner autrement, c’est vraiment douloureux parce que ce n’est pas moi ! Du coup j’en perd la connexion à moi-même, à ce qui fait vraiment sens pour moi et je m’en remets aux autres pour ma vie. Parce que je ne sais plus moi-même ce qui est “bien” ou non, je ne sais plus ce qui me correspond vraiment. Je suis dans le flou et c’est super inconfortable !

Je ne vais pas t’en dire plus sur ce que j’ai découvert de moi à ce moment-là parce que ça correspond à des trucs assez subtiles de la personnalité et que ce serait trop long à aborder ici. Je consacrerais d’autres articles à ça 😉.

2. Ma voix et le chant

J’ai envie de te partager maintenant une autre expérience que j’ai vécue, beaucoup plus concrète (si je puis dire) pour illustrer autrement l’importance de s’accepter tel qu’on est. Une expérience beaucoup plus récente mais qui m’a tout autant marquée !

Je prends des cours de chant individuel (moi toute seule avec une prof) depuis plus d’un an et demi maintenant. Ma prof m’a dit dès les premiers cours que j’étais soprano. Donc je peux chanter les notes (très) aiguës. Et donc, j’ai commencé à m’imaginer chanter comme Céline Dion (entre autres).

Il faut savoir que l’une des raisons pour lesquelles je voulais prendre des cours de chant c’est parce que j’aime chanter évidemment 😉, mais aussi et surtout parce que je voulais apprendre à “envoyer” ! Tu sais, une super voix qui porte, style Anastacia, Céline Dion ou Florent Pagny. Oui, c’est même l’une des raisons principales pour lesquelles je prenais ces cours.

Ou comme les chanteuses d’opéra !

Je ne veux pas cette voix là !

Alors, quand ma prof m’a annoncé que j’avais une voix “légère” (c’est une classification des voix, je ne m’y connais pas trop donc je ne vais pas renter plus dans les détails !) et qu’elle m’a montrée des vidéos sur Youtube de chanteuses qui avait une voix similaire à la mienne (des sopranos légères donc), je me suis dis :

“Ok, c’est super joli ce qu’elles font et je suis bien contente de pouvoir viser ça un jour…. mais ce n’est pas ce que je veux ! Moi je veux apprendre à envoyer !

Et j’ai continuer à chercher ça.

Hors de question qu’on me dise quoi faire et d’aller dans le sens qu’on m’indique ! Je veux ça et je l’aurais ! 😡

Est-ce que j’ai progressé dans ma pratique du chant ? Oui !

Est-ce que je me suis fait mal ? OUI ! On a même eu un doute à un moment avec ma prof si je ne m’étais pas bousillée la voix, ce qui a fait que j’ai arrêté de chanter pendant 2 mois pour être sûre de récupérer. (Je l’ai récupérée totalement d’ailleurs, tout va très bien et cette expérience me permet d’être très attentive maintenant quand je force. 😉)

Est-ce que j’ai été malheureuse, est-ce que j’ai galéré ? Oh que oui !

Je n’ai pas compris pleins de choses que m’a partagée ma prof, parce que JE NE VOULAIS PAS de cette voix là !

Je ne voulais pas apprendre à utiliser la voix que j’avais, je voulais la TRANSFORMER, j’en voulais une autre !

Et je pensais qu’en m’entraînant j’allais finir par réussir à la changer.

Je fais le deuil de la voix que je voulais

Adieu la voix que je voulais et que je n’ai pas. 😘🙏

Ça a été tout un processus (de deuil hein, j’ai beaucoup pleuré) pour en venir à me dire aujourd’hui :

“Ma voix elle est comme ça, et c’est ok. Comment j’apprends maintenant à l’aimer et à l’utiliser telle qu’elle est ?”

Parce que, faut pas se mentir, les chanteuses qu’elle m’a montrée avec une voix similaire à la mienne, elles font des trucs géniaux. Ce n’était juste pas ce que moi je voulais faire.

Je me souviens encore du jour (il y a seulement 2 mois !) où je suis arrivée en cours de chant et que je n’ai pas chercher à forcer sur ma voix, mais que j’ai juste fait les exercices demandés. La prof m’a dit que c’était génial et que j’avais vraiment franchi un palier. Moi je lui ai répondu que j’avais compris que je devais arrêter d’essayer de chanter fort. Du coup, je chantais tout doux (niveau volume j’entends) mais c’était juste le son parfait !

Je ne dis pas qu’à l’heure actuelle j’ai totalement accepté ma voix “légère”, j’ai toujours tendance à forcer un peu, mais j’ai compris qu’elle était comme ça et que je ne pourrais rien faire pour la changer. Donc, autant l’accepter et apprendre à utiliser cette voix-là 😉😁 !

Depuis, je suis beaucoup plus heureuse et légère ! 😄💙

Accepter ce qui est et faire avec !

En tout cas, maintenant je vais vraiment faire attention à faire la différence entre mes attentes (= ce que je voudrais. Ici : une voix qui envoi) et la réalité (= ce qui est. Ici : j’ai une voix légère).

Du coup la question que je me pose en ce moment ce n’est plus : “comment je peux faire pour avoir ça ?” mais “comment je peux faire pour utiliser au mieux ce que j’ai, pour obtenir ce que je veux ?”

Et le “ce que je veux” dans la 2ème question c’est ce qui est vraiment important pour moi, mon objectif de vie, à savoir ici : me développer dans le chant, gagner en confiance en moi, apprendre à m’exprimer. D’ailleurs quand je voulais apprendre à “envoyer” c’était juste une stratégie pour atteindre tout ça. Mais je pensais que c’était la meilleure, voir la seule pour y arriver. Et je me focalisais là-dessus plutôt que sur mon objectif final et voir qu’il y avait d’autres moyens de l’atteindre.

Du coup, si tu as un objectif important pour toi à réaliser dans ta vie je t’invite à te demander :

Comment je peux utiliser qui je suis déjà, mes compétences, mes talents, mes connaissances, ce que je sais faire, … pour aller vers cet objectif ?

Et partir de là, avant de te dire qu’il te faudrait “autre chose” pour y arriver !

L’importance de m’accepter pleinement pour avancer et être heureux.se

Je t’ai partagé tous ces exemples et ce cheminement que j’ai eu dans ma vie, pour te montrer que souvent, notre plus gros problème, c’est de ne pas être content de ce qu’on a !

“Souvent, notre plus gros problème, c’est de croire qu’on a un problème.”

David Laroche

Souvent, si ce n’est la plupart du temps, on croit qu’on n’est pas bien tel qu’on est et qu’on doit changer. Et qu’on sera plus heureux une fois qu’on aura changé, évidemment.

Or le bonheur, ça se trouve maintenant, en acceptant qui je suis MAINTENANT. Il y a pleins de choses qui font que je suis déjà génial.e.

Ça ne veut pas dire que je ne peux pas m’améliorer sur certains points, attention. Je suis la preuve même qu’on peut gagner en confiance en soi par exemple, parce que, franchement, j’ai énormément gagné dans ce domaine depuis plusieurs années.

Ça ne veut pas dire que les talents naturels que j’ai, je ne peux pas les travailler pour m’améliorer et les amener jusqu’à l’excellence.

Pour reprendre l’exemple de ma voix, j’ai déjà une très belle voix (oui, je commence à y croire 😉🤩) mais ça ne veut pas dire que je ne peux pas la travailler encore pour la faire passer à un autre niveau, avec d’autres possibilités !

Je prends le temps de sentir

De même, j’ai besoin de temps pour sentir ce qui est bon pour moi avant de prendre une décision.

Tant que je voulais être quelqu’un d’autre et que je n’aimais pas ça chez moi, j’avais beaucoup de mal à sentir ce qui était bon pour moi et je prenais 3 plombes pour choisir quelque chose. Si j’arrivais à me décider !

Et évidemment, je me sentais nulle à chier de ne pas réussir à prendre des décisions !! Ce qui ne m’aidait pas pour la suite 😉

Maintenant que j’ai accepté ce mécanisme et que je m’entraîne à faire confiance à ce que je ressens, je prends mes décisions beaucoup plus vite. Tout en passant par le même mécanisme qui fait parti de moi.

Je prends le temps de ressentir, sans jugement ni culpabilité.

Je vous partage un dernier exemple pour illustrer ça :

Ce coach ou pas ?

L’autre jour, j’ai partagé à 2 amies que j’hésitais à me payer une coach professionnelle pour m’aider à développer mon activité. L’une d’elle m’a parlé d’une coach qu’elle connaissait et trouvait bien. Elle m’a partagé l’adresse de son site internet. Je suis allée voir et je n’ai pas accroché. Sans même rien lire, le site ne m’a pas inspiré.

Il y a quelques temps je me serais dis que j’allais quand même allait lire un peu ce qu’elle propose, au moins lui “donner une chance”, surtout que c’était mon amie qui me l’avait conseillée, je ne voulais pas la décevoir…

Là, j’ai commencé à penser à ça… et puis j’ai décidé que non, je ne le sentais pas, donc que j’avais mieux à faire de mon temps !

Je l’ai dit à mon amie, en la remerciant. Et elle l’a super bien pris ! Et moi ça m’a fait gagné beaucoup de temps de réflexion inutile !

Donc malgré ce mécanisme d’introspection qui pourrait avoir tendance à me “faire perdre du temps”, en fait, maintenant que je l’accepte, je prends des décisions beaucoup plus vite !! 😂😂 Et c’est vraiment cool !

J’arrête de me prendre la tête, et honnêtement, pour moi, ça fait du bien !! 😄😃💖

C’est exactement ce que je te disais plus haut avec le chant : j’apprends à utiliser la manière dont je fonctionne DÉJÀ pour avancer dans ma vie ! Et ça marche !!!

Alors comment je fais la différence entre ce que je ne peux pas changer et que je dois accepter et ce que je peux changer ??

Je trouve que c’est une question assez difficile à répondre, surtout comme ça dans un article général. Parce qu’il y a pleins de choses qui nous composent qui sont très subtiles, alors comment savoir si c’est vraiment nous ou bien si ce sont nos peurs et/ou croyances limitantes qui font qu’on est comme ça ?

Comment je fais pour m’y retrouver dans tout ça ??! 😱

Perso, à l’heure actuelle et devant la complexité du truc, je pense qu’on ne perds rien à s’accepter pleinement tel qu’on est, MAINTENANT !

Même si ce qu’on est peut-être lié à des blocages, croyances, etc… qu’on va pouvoir faire sauter et transformer.

Peut-être que je vais pourvoir transformer ça, mais en attendant, POUR L’INSTANT, je suis comme ça ! Et c’est important de l’accepter, au moins pour être plus heureux dans le présent. Et pouvoir avancer au mieux.

C’est comme faire la différence entre un truc qui nous plait VRAIMENT et juste une envie passagère. Bah, il suffit de se demander régulièrement ce que je veux. Et ce qui revient tout le temps c’est que ça doit être vraiment important pour nous ! Ou pas, mais tant qu’on n’a pas regardé cette envie bien en face, elle risque de nous poursuivre. Parce que, après tout, si on a cette envie, ce désir, c’est pour venir nous apprendre quelque chose.

Je m’accepte tel.le que je suis dans l’instant

Donc je pense vraiment que c’est super important, voir essentiel, de s’accepter tel qu’on est, là, tout de suite.

Ce n’est pas parce que j’accepte que je suis comme ça aujourd’hui, que ça veut dire que je ne peux rien faire demain pour m’améliorer et évoluer. Ça veut juste dire que j’arrête de croire que je serais plus heureux.se dans x temps, quand je serais ENFIN comme ça !!

Je peux être heureuse dès maintenant, avec la personne que je suis AUJOURD’HUI !

Tout ça pour dire que je ne vais pas te dire comment tu peux faire la différence entre ce que tu peux changer et ce que tu ne peux pas. Parce que je ne sais pas exactement ! 😂😂 (Bah oui, on est dans le même bateau toi et moi !!)

Moi, quand même, je m’appuyer sur 2 manières de faire :

  • Toutes les méthodes de connaissances de soi, qui nous aident à nous (re)connaître et nous comprendre sous différents angles de vue. J’en partagerais plusieurs sur ce blog.
  • L’observation ! S’observer soi-même avec authenticité et se dire “ok, aujourd’hui, je suis comme ça, je veux ça, je rêve de ça, etc…”. Et le faire régulièrement parce que c’est finalement le seul moyen d’apprendre vraiment à se connaître ! Ce ne sont quand même les autres qui vont nous dire qui on est, si ??! 😃😜

2 exercices concrets :

Allez, je termine avec 2 exercices pour que tu commences à t’entraîner si ça te parle !

Un exercice pour s’entraîner à s’accepter (et s’assumer) !

Depuis 1 semaine, chaque jour, je partage un truc de moi sur les réseaux sociaux. Moi, j’ai choisi de partager une partie que je n’aime pas pleinement, dont j’ai même honte. Parce que j’ai ai marre d’en avoir honte et que je veux, pendant au moins un petit moment, être avec elle. Parce que je veux la regarder telle qu’elle est et lui dire “oui, tu es là, tu existes et je te vois. Et aujourd’hui, je t’assume !”

Pour savoir tout ce que j’ai retiré de cet exercice jusque là, tu peux aller lire la fin de cet article : Défi mois 1

A partir de là, l’exercice que je te propose de faire c’est le suivant :

Tous les soirs, dans un beau cahier (revoir ici l’intérêt de prendre un beau cahier 😉) tu notes un truc de toi. Un truc que tu aimes, que tu n’aimes pas, une façon de fonctionner, un rêve, une compétence, etc… Ce que tu veux.

Allez, c’est parti !!

Tu n’es pas obligé de noter une partie dont tu as honte, tu peux aussi assumer d’être fier/fière de quelque chose chez toi ! Moi je suis très fière par exemple de garder mes enfants à la maison. Ou même un truc “neutre” mais qui fait que tu es toi : par exemple, hier j’ai partagé que ma glace préférée, c’est la glace au café. Bah, pourquoi pas ? C’est un truc qui me compose et qui fait que je suis moi et personne d’autre ! 😉😃

Après, y a plus qu’à sentir ce que ça te fait ! 😉

Evidemment, si tu veux le faire au niveau du dessus, tu peux faire comme moi et partager ça tous les soirs sur les réseaux sociaux, plutôt que de l’écrire dans un cahier 😉😁 (je serais ravie que tu viennes partager ça avec moi ! 😃 #jassumequijesuis !!)

Une question géniale !

Je termine en te partageant une question géniale qui m’aide bien à certains moments, quand je commence à penser que je serais mieux PLUS TARD. (Et donc à me dévaloriser, etc, etc…)

(Je t’ai déjà parlé du pouvoir des questions dans cet article 😉)

Comment je peux apprécier encore d’avantage la personne extraordinaire que je suis maintenant ?

C’est une question vraiment chouette parce qu’elle pré-suppose qu’on s’aime déjà et qu’on se trouve déjà génial ! 😄

Et on peut la compléter par tout en voyant comment je peux évoluer et m’améliorer ?. Par exemple.

Comme ça, je peux m’aimer dans le présent, telle que je suis, ET EN MÊME TEMPS j’accepte aussi cette partie de moi qui veut évoluer et s’améliorer ! Comme ça, tout le monde est content ! 😄

Moi ça fait plusieurs mois que je l’ai mise en fond d’écran de mon ordinateur, pour y penser régulièrement ! 😉

Voici la question de base, après à toi de la transformer de manière à ce qu’elle te corresponde vraiment et te parle !

A toi de tester maintenant ! 😉

Conclusion

Après avoir réfléchi à cet article et partagé tout ça, j’ai trouvé que cette citation résumait extrêmement bien tout ce que j’avais voulu dire :

Donne moi le courage de changer les choses que je peux changer,

la sérénité d’accepter celles que je ne peux pas changer

et la sagesse de distinguer l’une de l’autre.

Marc Aurèle

Et tout est dit ! L’important est vraiment là :

  • Accepter ce qui fait partie de moi, que je ne peux pas changer. Et apprendre à utiliser au mieux cette compétence, ce talent, cette caractéristique pour avancer vers ce que je veux dans la vie.
  • Voir quelles compétences je peux acquérir en plus pour obtenir ce que je veux. Et sur quels points je peux m’améliorer.
  • Et apprendre à discerner les 2 !!

Je te laisse avec ça. 😄

Je te souhaite de t'accepter tel.le que tu es ! :)
Bonne intégration 😃😘

Bonus chant 😉

Pour finir, si ça te dis, je te partage une vidéo d’une chanteuse qui a le même style de voix que moi. 😉 – La chanson commence à 0’35

C’est beau hein ?! 😉 Et pas mieux ni moins bien que Céline Dion ou Florent Pagny, juste différent !

Et la suivante, c’est la première chanson que j’ai enregistré avec ma prof de chant, si ça te dit de m’entendre ! 😉 (enregistré dans son studio, avec un peu d’effet et elle qui chante une autre voix sur le refrain…)

Tu sais ce que je me suis dis le jour où j’ai écouté cet enregistrement ? “Mais en fait, j’ai une une BELLE VOIX” !!! 😂😂😂

Ah là là, qu’est-ce qu’on peut se raconter comme conneries quand même 😉 (avant je veux dire, quand je croyais que ma voix n’était pas bien ! 😄)

Si cet article t'as plu, partage le !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

2 commentaires

  • Anne-Lise de Grandir en Langues

    J’aime tellement cet article qui me parle beaucoup 🙂 Je crois que ça veut dire que ça touche un point sensible et qu’il faut que je travaille ça 🙂 Je crois aussi que je vais commencer ton exercice 🙂 ( A voir si je le fais sur les réseaux ^^) Je pense aussi qu’on nous force souvent à suivre un modèle d’apprentissage et à rentrer dans certaines cases même si on est pas fait pour ça ce qui fait qu’on perd l’habitude d’aller vers ce qui nous correspond vraiment !

    • Sarah Gascoin

      Merci Anne-Lise pour ton commentaire ! 😍
      Pour ma part, je pense de plus en plus qu’on ne nous a pas appris à utiliser et aimer nos propres talents. Nous n’avons pas appris à nous écouter pour sentir vraiment ce qui était juste pour nous. Nous n’avons pas appris que nous étions ok, tels que nous étions.
      C’est donc un apprentissage à faire maintenant, et oui, cet exercice peut bien t’aider ! 😉👍
      Je te suivrais avec plaisir si tu le fais “en ligne” 😉🥰 (sur un cahier c’est bien aussi pour commencer – pas de jugement hein !! 👍💖)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvre gratuitement si tu es multipotentialiste ou non et reçois avec le Guide du multipotentialiste débutant !