Avancer,  Émotions

Ma meilleur astuce pour surmonter ma peur (le désir)

La peur… voici une émotion qui nous accompagne pas mal au quotidien, que ce soit sous forme de stress ou carrément sous forme de panique. Et c’est une émotion qui apparaît encore plus quand on se lance dans un nouveau projet, une nouvelle expérience.

Comment faire alors pour ne pas céder à l’appel de notre peur qui veut absolument nous faire rester dans le connu et quand même aller de l’avant vers ce qu’on veut ?

Dans cet article je vais te partager uniquement ma meilleure astuce – mais si tu en cherches d’autres, je t’en parle à la fin de l’article 😉

Cet article participe à l’évènement interblogueur « Mon astuce préférée pour surmonter ma peur » du blog Bébé à table. Si tu veux aller y faire un tour je te conseille cet article qui explique comment une balade en forêt peut apaiser tout le monde (y compris bébé 😉)

Désir > peur

Et voilà, bonne journée 😃👍

😂🤣

Oh allez, on peut rigoler 😉😁😘

Donc tu l’as compris, mon astuce ultime quand j’ai peur de faire quelque chose c’est de me reconnecter au pourquoi j’ai envie de faire cette chose là.

Est-ce que ça élimine la peur ?

Carrément pas !

Mais je me rappelle pourquoi j’ai envie de faire ça, d’aller vers là et ça me motive direct plus à passer à l’action.

Donc quand tu es face à une peur intense qui te bloque complètement je t’invite à prendre un instant de recul.

Respire un bon coup.

Demande-toi pourquoi tu as envie de faire ça, à l’origine.

Reconnecte-toi à ta motivation première, même si elle n’est pas très claire. Si c’est une sensation ça marche très bien aussi ! Pas besoin d’avoir 50 lignes de « pourquoi ».

Moi quand je m’interroge pourquoi je veux être coach, c’est une sensation qui me porte, je suis incapable de le mettre en mot. Et je m’en fiche finalement, puisque ça marche et que ça m’aide à dépasser mes peurs 😉

A retenir aussi : ta raison est LA BONNE raison !!! Tu n’as pas à te justifier ni auprès des autres ni même auprès de toi. Si cette raison te pousse et te porte, c’est la bonne. Point.

Par exemple, moi quand je me dis que je veux créer une entreprise parce que je ne veut pas que le gouvernement m’impose l’école obligatoire pour mes enfants si la loi passe – et donc je veux gagner de l’argent pour changer de pays si besoin – j’ai tendance à juger que cette raison n’est « pas bien », qu’elle n’est pas centée sur moi, bla bla. Peut-être mais concrètement c’est ça qui me motive le plus et pour ça, je dépasse des blocages que je n’avais jamais dépassés avant.

Donc c’est une bonne raison. Point final !

Donc reconnecte-toi à ta raison de départ, ton envie de base quand tu t’es lancée dans ce projet.

Et tu vas voir que tu vas trouver des solutions pour passer à l’action malgré ta peur.

Même si ça veut dire par exemple de découper ton action en plus petites actions.

Si ça ne marche pas…

Par contre, si en faisant ça tu n’arrives quand même pas à passer à l’action, je t’invite sérieusement à t’interroger :

Est-ce que tu as VRAIMENT envie d’aller vers ça ?!

Et ce n’est pas du tout une question piège. C’est très sérieux.

Concrètement, on observe beaucoup ce que font les autres, on s’en inspire, mais on se compare aussi. Et quand je vois certaines personnes heureuses de faire certaines choses, j’ai tendance à me dire que si je faisais la même chose je serais plus heureuse aussi.

Sauf que finalement, je ne suis peut-être pas prête à faire ce qu’il faut pour en arriver à ce niveau là.

C’est ce qu’on appelle un fantasme.

Et je pense qu’on fantasme tous.

C’est normal, c’est humain.

Et c’est d’autant plus courant qu’on a appris très tôt à être coupé de nous et de ce qu’on aime vraiment. Du coup, on peut partir vers un fantasme en pensant que c’est vraiment ce que l’on veut alors qu’en fait… non.

Par contre, ce qui est bien, c’est que si tu te lances dans un projet qui est au final un fantasme, tu vas très vite bloquer. Procrastiner.

Et dans ce cas, te reconnecter à ce qui était important pour toi au début de ce projet ne va pas t’aider à avancer.

Parce que au fond de toi, tu n’as pas envie d’aller par là !

Et c’est cool parce que plus vite tu le vois et le reconnais (que c’était un fantasme), plus vite tu peux changer de direction et trouver la direction qui t’appelle vraiment !

Sachant qu’évidemment il peut toujours y avoir un mixte entre les deux, à savoir ton projet te parle vraiment mais il y a une petite part de fantasme sur la forme par exemple.

Bref, je ne vais pas rentrer dans les détails là.

Pour en savoir plus sur comment la procrastination est en fait ta meilleure amie, tu peux aller lire cet article.

Reconnecte-toi à ton envie !

Donc pour moi, ce qui m’aide le plus à passer à l’action c’est de me reconnecter à mon envie de base :

Pourquoi je veux faire ça et pourquoi c’est important pour moi de faire ça ?

Cela me donne la motivation nécessaire pour agir et ensuite, en fonction de l’action à faire je peux utiliser différentes techniques pour dépasser ma peur. Tu peux d’ailleurs en retrouver 10 ici et ma préférée ici 😃

Mais ça commence d’abord par me rappeler pourquoi c’est si important que ça pour moi.

Parce que quand on est dans la peur on l’oublie un peu 😅

Pour moi c’est vraiment l’essentiel et surtout, la seule manière de tenir sur la durée.

Avec des techniques tu peux dépasser ta peur et avancer, même la procrastination, mais si ça ne part pas d’un vrai désir au départ, tu vas quaand même finir par lâcher parce que tu auras plus d’énergie dans la peur que dans ton désir.

Donc apprends de plus en plus à te reconnecter à ton désir et à le muscler ! Oui, c’est comme tout, ça se muscle.

Comme ça, tu verras, tu garderas ta motivation intacte pour traverser tes peurs.

Et en plus elles seront de moins en moins fortes au fur et à mesure que tu mettras plus d’énergie dans ton désir quand dans tes peurs. (Même si elles ne disparaîtront jamais totalement hein, ça c’est un beau fantasme que tu devrais te sortir de la tête le plus vite possible !)

Donc retiens juste ça : désir > peur 😃👍

Quelle est ta meilleure astuce toi pour dépasser ta(tes) peur(s) ? Partage la moi en commentaire 🙂

Si cet article t'as plu, partage le !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

4 commentaires

    • Sarah Gascoin

      Salut Marion ! Merci pour ton retour 🙂
      J’aime beaucoup aussi me rappeler que parfois le fait de ne pas réussir à dépasser nos peurs est juste le symptôme que nous ne sommes pas partis dans la bonne direction. Si on en parlait plus, on se fouetterais moins de ne pas y arriver 😉

  • Aline Magnin

    Coucou Sarah. C’est tellement vrai, et c’est ce que je fais : quand je n’arrive pas à faire quelque chose, je me pose la question : mais c’est quoi qui me dérange ? Et quand je trouve, je dis ah ok, et je vois comment je peux faire autrement. Parfois, c’est seulement une façon de s’y prendre : c’est pas seulement parce que le sujet ne m’intéresse pas, mais cela ne m’intéresse pas de le traiter de cette façon là.

    • Sarah Gascoin

      Oui, exact ! Je n’ai pas trop voulu surcharger l’article avec cette nuance mais carrément ! Parfois je ne suis pas motivée parce que le sujet m’intéresse grave, mais je ne suis pas sur la bonne forme.
      Merci pour ton partage, c’est super enrichissant ! <3

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *