Avancer,  Me connaître/m'accepter

La connaissance de soi : limites

La connaissance de soi, via les nombreuses méthodes qui existent actuellement, est vraiment essentielle à notre développement. Et surtout à notre épanouissement.

Pour savoir à quel point c’est essentiel, je t’invite à (re)lire cet article sur le sujet.

Je ne vais pas revenir là-dessus ici.

Ici je vais te parler des limites que je vois à ces méthodes. Et à la connaissance de soi en général.

Parce qu’on peut vite l’utiliser contre nous si on n’y fait pas garde.

Ne pas l’utiliser comme une excuse !

Grâce aux méthodes de connaissance de soi on en apprend plus sur notre mode de fonctionnement.

Par exemple, si j’apprends que je suis multipotentialiste, je sais que j’ai un fort besoin de variété dans ma vie.

Certes.

Ca ne veut pas dire que je ne suis pas capable de rester concentrée sur une tâche, sur un projet, pendant un laps de temps plus ou moins long.

Moi, j’ai très bien vu la tendance que j’ai eu à me dire que j’étais multipotentialiste donc que c’était normal que je n’avais pas envie de rester concentrée trop longtemps sur ce projet… Alors qu’en étant totalement honnête envers moi j’avais juste super peur d’avancer vers la prochaine étape.

Et j’utilisais ma multipotentialité comme une excuse pour ne pas agir.

Ce n’est pas à ça que sert la connaissance de soi !

Idem, si je sais que je suis dans la phase de mon cycle (menstruel) où j’ai moins d’énergie, est-ce que ça veut dire pour autant que je ne peux rien faire parce que ce n’est pas le bon moment ?

Bullshit !

Et des exemples comme ça, j’en ai pleins d’autres parce que j’ai fait pas mal de connaissance de moi.

Et il arrivait toujours un moment où j’utilisais cette « connaissance » pour dire : « ah, mais non, mais là, je ne peux pas faire ça, j’ai bien vu que je ne fonctionnais pas comme ça« .

Bon, bah ça, c’est tes résistances qui se réapproprient le truc pour t’empêcher d’avancer.

En avoir appris plus sur ton mode de fonctionnement naturel, ne veut pas dire que tu ne peux pas agir autrement !

Ce n’est pas parce que je sais que naturellement je suis plus dans l’écoute quand dans la parole que je n’ai pas le droit d’avoir envie de parler, et d’apprendre à le faire.

Ca sera certes moins facile pur moi que pour quelqu’un qui le fait facilement naturellement, mais ça ne veut pas du tout dire que je ne peux pas le faire.

J’ai besoin de variété, ça ne veut pas dire que je dois changer de projet tous les 6 mois.

Je suis dans la phase « down » de mon cycle, je peux décider de me mettre en énergie et d’aller quand même faire ce truc que j’ai envie de faire.

Etc.

C’est donc bien le plus gros risque qu’il y a (parce que je l’ai bien vécu moi-même) avec la connaissance de soi, c’est de s’enfermer dans un mode de fonctionnement.

Alors que concrètement, on est bien plus que ce mode de fonctionnement.

La preuve, il existe des tonnes de test, méthodes, fonctionnements atypiques, et tous nous éclairent sur des parties différentes de nous.

Le vrai but de la connaissance de soi

Ce que j’ai fini par en déduire, c’est que le but premier de ces méthodes, avant même de nous dire comment on fonctionne, c’est de nous montrer qu’en fait rien ne cloche chez nous.

A force de faire différentes méthodes, j’ai fini par apprendre que tout ce que je jugeais chez moi comme étant « pas bien » et/ou « pas normal » en fait, si, ça l’était.

Ce qui fait qu’après 3-4 méthodes, je me suis dis :

Ok, puisque tous les comportements que je juge depuis des années sont normaux, pourquoi je continue à me juger ?

Et surtout, pourquoi j’aurais besoin de méthodes extérieures pour me dire comment je fonctionne et que c’est normal fonctionner ainsi ?!

C’est à ce moment que j’ai repris du pouvoir sur moi et que j’ai arrêté de tester d’autres méthodes.

A ce moment par exemple, j’envisageais de me faire tester pour voir si j’étais HPI. Je me posais la question aussi de savoir si j’étais hypersensible.

Bah, je ne suis pas allée plus loin.

J’ai choisi de ne pas me renseigner.

Et à la place de commencer à m’observer moi-même. Et me dire moi-même que j’avais le droit de fonctionner comme ça, que c’était ok et normal.

Reprendre le pouvoir et partir de soi

C’est l’autre limite des méthodes de connaissance de soi pour moi, c’est que ça vient de l’extérieur.

Comme je te l’ai dis, c’est super pour commencer. Mais ça reste du contenu extérieur.

Quelqu’un t’as dit que tu fonctionnais comme ça.

On pourrait même pousser le vice à vouloir rentrer entièrement dans ce mode de fonctionnement, parce que ‘on m’a dit que » alors qu’en fait tout ne nous correspond pas. Ou ne nous parle pas.

C’est pour ça qu’à un moment c’est essentiel de s’approprier la connaissance de nous-mêmes.

S’appuyer sur ces techniques, certes, mais surtout sur nos observations précises de nous.

C’est pas facile.

Mais rien ne pourra jamais être plus juste.

Parce que rien ni personne ne pourra jamais vraiment savoir comment tu fonctionnes à part toi-même.

Et ça, c’est la réalité.

Donc ne reste pas accrochée à ce que t’ont dit des méthodes extérieures. Approprie-les toi, garde ce qui te correspond vraiment et jette le reste.

Sachant que la connaissance de soi ce n’est jamais fini, dernier point de vigilance !

Un chemin sans fin

Tu pourras toujours te découvrir plus en profondeur.

Au fur et à mesure que tu avances, que tu passes tes résistances, que tu te lances dans différents projets, que tu t’écoute et t’observe, tu découvres de nouveaux aspect de toi.

Et cela peut évoluer aussi.

Bref, ça ne s’arrête jamais, tu pourras toujours mieux te connaître que la veille.

Le risque c’est de se dire « ça y est, je sais que je suis multipotentialiste, j’ai tout compris sur moi ».

Bah, non.

On peut toujours creuser, on peut toujours affiner.

Et on peut bien sûr développer/acquérir de nouvelles compétences.

Voilà les principaux points de vigilance à avoir vis à vis de la connaissance de soi.

Comment ça te parle ? Dis le moi en commentaire 🙂

Si cet article t'as plu, partage le !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *