Défi,  Me connaître/m'accepter

Développer la gratitude de mon présent et de mon passé

Dans cet article nous allons parler de gratitude, comme un moyen d’aimer sa vie présente et son passé ! (avec 2 exercices concrets)

Pourquoi c’est important de développer la gratitude dans sa vie, qu’est-ce que c’est la gratitude, comment je peux la développer pour aimer ma vie présente (exercice concret n°1) et comment elle peut m’aider à aimer mon passé (exercice concret n°2), voici tout ce que je vais aborder dans cet article !

Si ça t’intéresse, je t’invite à me suivre. 😃💖

Ce sont 2 exercices que je fais moi aussi, dans le cadre de mon défi 😃.

Pourquoi c’est important de développer la gratitude dans sa vie ?

Je suis insatisfaite

Je ne sais pas toi, mais moi j’ai une bonne tendance à me focaliser sur mon objectif, à visualiser les différentes étapes, à passer à l’action, à me dépasser… Et c’est génial en soi ! J’agis pour mes rêves, j’avance et tout le monde ne peux pas en dire autant.

Le problème, c’est que je suis sans arrêt tournée vers le futur et que ça m’amène très (très) souvent à me dire que je serais plus heureuse PLUS TARD, quand j’aurais atteint cet objectif justement. Et donc qu’en attendant ma vie n’est pas top.

Ça fait que je suis souvent insatisfaite, je me mets la pression, je ne profite pas du chemin ni du moment présent, je suis malheureuse, je déprime quand je n’ai pas de résultats…

Stop ! J’en peux plus là !

Est-ce que ça te fais ça à toi aussi ? 🤔

En fait, je suis quasiment tout le temps en mode “action” et au bout d’un moment, ça devient franchement contre-productif !

Chercher l’équilibre

L’important c’est de trouver un équilibre entre :

  • l’action (capacité à agir, à se dépasser pour avancer vers ses rêves)

et :

  • la capacité à apprécier ma vie telle qu’est elle au moment présent !
Il y a déjà pleins de belles choses dans ma vie et ce n’est pas parce que je prends du temps pour les regarder et les apprécier que je ne vais plus avancer vers mon objectif.
Comme toujours, tout est une question d’équilibre.
Là, je suis heureuse dans ma vie MAINTENANT et pas PLUS TARD (autrement dit jamais !)
Et je suis heureuse d’avancer sur le chemin vers mon objectif (et pas frustrée comme avant 😄)

Oui, si je réalise mon rêve je serais heureuse, mais est-ce que je serais PLUS heureuse que maintenant ?

Et surtout : comme finalement je n’apprécie pas le moment présent, qu’est-ce qui me dit que quand j’aurais atteint mon rêve je vais réussir à en profiter ? Le plus probable c’est que je me focalise à nouveau sur ce que je pourrais avoir de PLUS (ou ce que je pourrais améliorer, etc…) et que je ne sois pas plus heureuse du tout !

Au final, rester dans ce mode fait de moi une éternelle insatisfaite (un éternel insatisfait) !!

C’est donc important de développer, dès maintenant, ma capacité à aimer ma vie telle qu’elle est, dans le présent. Et ce qui nous aide vraiment à faire ça, c’est la gratitude !

Qu’est-ce que c’est la gratitude ?

La gratitude c’est :

  • un sentiment de reconnaissance (envers ce qu’on a, ce qu’on a reçu, ce qu’on vit, …)
  • me sentir chanceux/chanceuse (d’avoir ce que j’ai, de vivre ça, …)
  • un sentiment de plénitude
  • me sentir complète, présente, en amour avec ma vie

C’est assez difficile à décrire en fait 😂, disons que quand on sent notre cœur ouvert, qu’on est dans l’instant présent, sans chercher rien de plus, qu’on profite, qu’on savoure ce qui est, on est dans la gratitude. A toi après d’explorer pour reconnaître cette sensation chez toi !

Je prends un temps pour profiter de ce que j’ai déjà.

La gratitude c’est aussi et surtout développer un état d’esprit qui fait que je vais pouvoir voir le bon côté de chaque evénement. Ça ne veut pas dire qu’il n’y a pas de mauvais côté, mais il n’y a pas QUE un mauvais côté ! Chaque événement on peut en rire ou en pleurer, en fonction de comment on le perçoit (de l’histoire intérieure qu’on se raconte). Développer la gratitude c’est aussi apprendre à se raconter une histoire qui nous fait du bien dans la situation.

Par exemple on râle souvent quand il pleut, mais on pourrait très bien être contents : mes enfants eux ADOOORENT la pluie ! C’est super aussi pour toutes les plantes de notre jardin. Etc….
Tout est une question de point de vue
😃💚

La gratitude est un sujet très vaste et très complexe, donc je ne vais pas rentrer dans plus de détails ici même si j’aurais envie de le faire (j’apprends à me focaliser et me canaliser 😂😂). Mais si ça t’intéresse n’hésites pas à me le dire, je pourrais écrire d’autres articles sur le sujet (parce que c’est vraiment super important et intéressant de la développer !)

Comment développer la gratitude dans ma vie ?

Je tiens à préciser ici que j’ai choisi de te présenter dans cet article 2 exercices parmi tous ceux que je connais, parce que ce sont les 2 exercices qui me parlent à moi en ce moment. Ce sont les aspects de la gratitude que j’ai envie de développer dans ma vie maintenant.

Est-ce que ce sont ceux qui marchent le mieux ?

Pas forcément (je pense qu’on a tous des affinités différentes avec les différents exercices proposés en développement personnel) mais ce sont des exercices qui permettent vraiment de développer le sentiment de gratitude. Et, dans tous les cas, tous les exercices sont importants à un moment ou à un autre, pour avoir une gratitude étendue à toutes les sphères de notre vie !

Donc, commencer par ces exercices là ou d’autres, ça ne change pas grand chose finalement ! 😉

Et comme ce sont ceux qui m’appellent en ce moment, c’est que ce sont les exercices juste pour moi. Et ils seront certainement justes pour toi aussi, au moment où tu liras cet article 😉😄

Donc c’est parti pour la pratique ! 🤩

Exercice n°1 : développer ma gratitude dans ma vie présente

Celui-là en fait, c’est un peu l’exercice de base pour commencer à se reconnecter à la gratitude !

Le but ici, ça va être le même que pour le cahier de réussites, c’est de porter mon attention sur toutes les bonnes choses qui me sont arrivées dans la journée. Et donc pour lesquelles j’ai de la gratitude.

Parce que (très) souvent on termine la journée déprimé.e parce qu’on se focalise uniquement sur ce qu’on n’a pas fait, ce qui s’est mal passé, etc… Du coup on a l’impression que nos journées sont pourries ! Et on est bien loin de la gratitude.

Toujours cette histoire de focus !
Et n’oublions pas que : J’AI LE DROIT de regarder pendant un moment tout ce qui va bien dans ma vie ! Et de l’apprécier
😄

Avec cet exercice on va apprendre doucement à se reconnecter à tout ce qui s’est bien passé (oui oui, il y a pleins de choses qui se passent super bien dans une journée !!), voir qu’il y a pleins de choses déjà super dans notre vie et à nous sentir chanceux.se d’avoir cette vie là.

Ça ne veut pas dire que tout va bien, mais il y a quand même pleins de choses qui vont bien et on mérite de les voir et d’avoir de la gratitude pour elles !

Exercice :

Tu vas prendre un moment tous les soirs pour te remémorer ce que tu as vécu dans la journée. Et tu vas noter les 3 moments de gratitude de cette journée. TOUS LES SOIRS.

Dans l’idéal tu les notes dans un (beau) cahier spécialement dédié à ça. (Je te parle de l’importance, selon moi, d’avoir un beau cahier dans cet article 😉😁)

Un beau cahier de gratitude 😄😍
(selon moi, bien sûr)

Et à chaque fois que tu notes un moment, tu prends un petit temps pour te replonger dans l’événement et te reconnecter au “pic de gratitude” de ce moment. C’est à dire au moment où tu a ressenti le plus de gratitude.

Très important de prendre un temps pour ressentir la gratitude !!

Et tu refais la même chose pour les 2 autres moments.

Cette étape est celle que j’ai tendance à zapper (boooouuuuh !! 😱) et pourtant elle est super importante parce que c’est elle qui nous permet de réinstaller le sentiment de gratitude dans notre corps.

Donc toi, ne la zappes pas !! 😂😉😃 (et moi je vais m’entraîner à la faire de plus en plus aussi !)

Tu fais cet exercice tous les soirs pendant 1 mois. Et au bout de ce mois tu analyse comment tu te sens et ce que ça t’a apporté et si ça te dis tu peux continuer ou arrêter. 😄

Difficultés possibles

Je te partage ici les 2 difficultés que tu pourrais rencontrer :

1. “J’ai du mal à trouver 3 moments”

C’est normal ! 😄 Comme souvent on n’a pas du tout l’habitude de se focaliser sur ce qui va bien dans notre vie (si tu es comme moi avant, tu termines la journée en te remémorant tout ce que tu as mal fait et donc avec l’impression que tu n’as rien fait de bien !) c’est super dur d’orienter nos pensées dessus.

Merde, je ne trouve rien !

Je te rassure, ça va venir avec l’expérience. Oui, les premiers jours tu vas galérer à trouver 3 moments de gratitude ! Mais au bout d’un moment tu vas galérer à n’en sélectionner QUE 3 !! 😂 Parce que ton cerveau aura commencer à mettre en place les circuits pour voir ce qui va bien et du coup tu découvriras qu’il y a pleins (pleins) de moments dans ta journée où tu peux avoir de la gratitude en fait !

C’est le but de cet exercice d’ailleurs. 😃

Donc pratique et ça va devenir de plus en plus facile.

2. J’ai du mal à ressentir la gratitude dans mon corps

Ça, ça concerne la deuxième partie de l’exercice (celle que j’ai tendance à zapper justement pour ça 😂😉).

Ça peut être compliqué de laisser l’énergie de gratitude circuler dans notre corps. Ou tout simplement de la ressentir. Pour la même raison que plus haut : parce qu’on a tout simplement pas l’habitude et que ça peut nous faire peur. Peu importe la raison. (Moi j’assume, j’ai peur de me connecter à cette émotion).

Et en plus je ne ressens (quasiment) rien !

Ce qui peut aider ici, c’est déjà de lâcher notre idée de “ce qu’on devrait ressentir” ! Moi je vois que ce qui me bloque c’est que je m’imagine que je devrais ressentir telle intensité. Du coup je me juge et me trouve nulle de ressentir “juste” un petit truc.

La vérité c’est que même si on a l’impression de ne rien ressentir ou de ressentir un truc ridicule, on s’entraîne quand même à se connecter à la gratitude, et c’est beaucoup mieux que rien !!

Donc on va lâcher nos jugements (et nos attentes) contre-productifs et on va pratiquer à notre niveau. Et au fur et à mesure de la pratique, comme tout à l’heure, les circuits dans notre corps vont se faire et on pourra de plus en plus éprouver de la gratitude intense dans notre corps.

Il n’est pas nécessaire de brûler les étapes. On peut déjà commencer par accepter et apprécier là où on en est maintenant, c’est aussi ça la gratitude ! 😃😁😍

Là où j’en suis, c’est juste parfait.

Exercice n°2 : développer ma gratitude pour mon passé

Là ça peut paraître bizarre parce qu’on peut avoir tendance à se demander pourquoi c’est important d’avoir de la gratitude pour mon passé ? Pourquoi est-ce que je devrais aimer mon passé ?

J’aime beaucoup la phrase de David Laroche sur le sujet, qui m’a permise de totalement adhérer à l’idée : 😄👍

Comment je peux penser que je mérite une belle vie, que je peux me développer et avancer vers mes rêves si je suis persuadé que mes racines sont pourries ?!!

David Laroche

C’est vrai qu’on imagine mal un arbre se développer à son maximum avec des racines pourries 😄.

J’ai besoin de racines solides pour avancer et développer mon plein potentiel !

En tout cas, moi cela m’a vraiment permise de me dire que c’est vrai que je ne vais pas aller loin en imaginant que mon passé c’est de la merde. C’est comme un boulet à mon pied et ce n’est franchement pas agréable, ni aidant pour avancer. (Ça prend beaucoup d’énergie de détester son passé !)

Me sentir en paix avec mon passé

Il ne s’agit pas forcément de pardonner ce qui m’est arrivée, mais juste de me dire que “j’ai le droit de faire la paix avec mon passé”. Je mérite d’être en paix avec mon passé. Je ne le fais pas pour les autres, mais bien pour moi !

J’ai le droit de voir tout le positif qu’il m’a apporté, les bons moments, mais aussi les moments plus difficiles qui finalement, ont contribué eux aussi à faire de moi la personne que je suis aujourd’hui.

Je peux avoir de la gratitude pour mon passé et pour ma mère, sans avoir envie de renouer avec elle dans le présent. (Histoire vraie là.) Ce n’est pas incompatible.

Je laisse tout le ressentiment partir pour accueillir la paix.

En tout cas moi, en ce moment, j’ai envie de me reconnecter encore plus à ce qu’il y a eu de bon dans mon passé et à faire la paix avec lui. Et je pense que ça peut être vraiment intéressant pour tout le monde, d’où cet exercice que je te propose maintenant. 😉

Exercice :

On va repartir sur le même principe que l’exercice précédent, c’est à dire que tous les soirs, je vais noter dans mon cahier de gratitude (😉) 3 moments de mon passé pour lesquels j’ai de la gratitude.

Je me replonge dans mon passé.

Note des moments “positifs” pour commencer – c’est juste génial de se remémorer qu’il y a eu des moments positifs, d’amour, de joie, de partage, etc… dans notre passé !

Ça peut être des petits moments, comme des grands, on s’en fout. L’important c’est de te rappeler qu’il y a eu des moments géniaux dans ton passé !!

Evidemment, tu te connectes à chaque moment, tu le revis et tu retrouve le fameux “pic de gratitude”.

A faire pendant au minimum 1 mois, pour voir les effets sur toi ! 😉

Difficulté 😉

Et là, ça peut faire comme dans l’exercice n°1, tu peux avoir beaucoup de mal à en trouver au départ. C’est normal, quand on est persuadé que son passé à été merdique, c’est dur de se dire qu’en fait, peut-être pas.

Donc pareil, je te conseille de chercher ces moments et, à force de pratiquer, tu vas en trouver de plus en plus et de plus en plus facilement. Il faut juste mettre en place les circuits dans notre cerveau. 😉😄

Pour la petite histoire, moi il m’a quand même fallut au moins 2 à 3 mois de pratique de la gratitude en générale, pour me remémorer l’autoconstruction de notre maison !! Un truc qui a pris quand même 6 ans de notre vie et que j’ai adoré faire la plupart du temps !!! (Donc avec pleins de moments de gratitude) 😱😂 Et 1 mois (un peu moins) pour me rappeler mon mariage !

Tout ça pour te montrer que quand notre cerveau veut se focaliser sur un truc, il est très fort pour occulter le reste 😂👍😁. Mais ce “reste” existe, il faut juste aller le chercher 😃🤩😍.

Pour les plus avancés :

Quand tu commences à être à l’aise avec l’exercice tu peux aussi choisir de noter des moments qui, sur le coup, t’ont semblés “négatifs”. Et avec le recul tu vois qu’en fait, cet événement t’as apporté pleins de trucs positifs dans ta vie. Donc tu peux maintenant éprouver de la gratitude pour cet événement, douloureux sur le moment.

Exemple perso :

En 2nde je suis arrivée dans un lycée où je ne connaissais personne, j’étais encore assez timide, je n’ai pas osé aller vers les autres et du coup j’ai passé toute mon année toute seule ! Année assez douloureuse pour moi.

Seulement, c’est grâce à ça que l’année suivante j’ai osé me dépasser pour aller vers les autres ! (L’une des plus grande sortie de zone de confort de ma vie et dont je suis la plus fière !!) Et à chaque nouveau changement d’établissements scolaires à partir de là, cette expérience m’a permise de très vite connectée aux autres (pour ne plus me retrouver toute seule). Elle m’a aussi entraînée à sortir de ma zone de confort. A me dépasser pour ce que je voulais. A être autonome et ne pas dépendre des autres. A apprivoiser ma honte. Ça m’a apportée énormément de choses qui contribuent à qui je suis aujourd’hui (et que j’aime être !!!)

Du coup, oui, je peux avoir de la gratitude pour cette année de 2nde solitaire ! Je ne ressens pas encore pleinement cette gratitude (je souffre encore un peu de cet événement) mais déjà voir tout ce que ça m’a apportée d’avoir vécu ça, ça me fait du bien. Ça m’apaise. Et toute l’énergie que je ne mets plus à éviter ce moment de mon passé, je peux la mettre dans autre chose. Et je suis plus heureuse évidemment ! 😉

Vois ce que ça t’a apporté.

Donc si tu commences à bien te reconnecter aux moments géniaux que tu as vécu par le passé, c’est super intéressant de regarder ensuite les événements moins “chouettes” (et même douloureux) et voir ce qu’ils t’ont apportés. Voir en quoi, grâce à eux, tu as la vie que tu as aujourd’hui, tu es la personne que tu es. Du coup tu peux avoir de la gratitude pour eux aussi.

Entraîne toi à connecter les “points” de ton passé pour voir ce que chaque événement t’a apporté. Vois que tu ne serais pas le.la même sans cet événement.

Et là, tu commences à aimer totalement ton passé et être en paix avec lui. Tu aimes toutes tes racines et tu pourras d’autant mieux avancer ! 😃

Variante 1 :

Je te propose une première variante à cet exercice, parce que c’est ce que moi je veux faire. 😉

Ce qui nous bloque souvent énormément dans notre relation avec notre passé, c’est la relation qu’on a eu avec nos parents ! Eh oui, ils ont une place importante dans notre vie 😁😂 et souvent c’est là que peuvent se trouver nos plus gros blocages (pour moi par exemple, je ne me suis pas sentie aimée telle que j’étais par eux et ça prend beaucoup de place dans ma vie, dans tous les domaines !).

La variante que je te propose c’est donc (pour commencer soft 😉😂) : sur les 3 moments que je vais noter tous les jours, je vais en réserver 1 pour noter 1 moment de gratitude de mon passé avec mon père ou avec ma mère ou avec les 2 !

Autrement dit, tous les soirs je vais noter :

  • 2 moments de gratitude de mon passé (“positif” pour les débutants ou “négatif” pour les avancés)
  • 1 moment de gratitude avec l’un ou l’autre de mes parents

Et les ressentir évidemment !!!

Ça c’est l’exercice que je vais faire toute la semaine dans le cadre de mon défi ! 😃👍 Parce que j’ai envie de faire la paix intérieure avec mes parents et d’arrêter d’user de l’énergie à les détester. C’est chiant et ça ne me fait pas du bien. J’ai envie d’apprendre à aimer mon passé et aimer mes parents tels qu’il ont été.

Pour suivre ça, c’est sur Facebook ou Instagram ! 😄👍

(Et au cas où tu te poses la question, au moment où j’écris cet article j’ai déjà fait l’exercice n°1, à savoir noter mes 3 moments de gratitude du jour. C’est pour ça que je ne parle pas de faire celui-là, il est déjà fait !)

Variante 2 :

Ce n’est pas vraiment une variante au sens propre du terme. Là je t’invite surtout, si tu accroches avec cet exercice, à aller plus loin en te créant une “bibliothèque de gratitude passée”.

Oui, c’est un peu extrême là, mais après tout, pourquoi pas ? 😉😂

C’est à dire, que tous les moments, événements, que tu notes chaque soir, tu pourras les reporter dans un cahier à part (ou le même remarque) et tu pourras le compléter en plus quand tu veux. Pour arriver à avoir une sorte de “base de données” de tous les moments de gratitude que tu as vécu dans ta vie et te persuader de plus en plus que ton passé a été top !

Forcément, quand tu arrives à 100, 200, 500 moments de gratitude, tu commences à avoir beaucoup de mal à te dire que “mon passé, c’est de la merde” !

C’est un vrai bon moyen de changer mon rapport à mon passé !

A toi de jouer !

Voilà, je t’ai présenté 2 exercices pour développer la gratitude dans ta vie. Si ça te parle et que tu sens en avoir besoin, je t’invite vivement à les mettre en pratique. Ça ne demande franchement pas trop de temps et ça peut vraiment transformer ta vie !

Et pour commencer, c’est intéressant de définir un point de départ et visualiser ses progrès 😉 en se notant sur une échelle de 0 à 10. Moi je dirais qu’actuellement, je suis à 6,5/10 dans le domaine de la gratitude (il y a 2 ans, je mettais mise un 2/10 !! J’ai bien avancé 😍)

(O : je suis dans l’ingratitude complète – 10 : je suis constamment dans la gratitude)

Dis moi dans les commentaires à quel niveau, sur une échelle de 0 à 10, tu estimes être dans la gratitude dans ta vie actuellement ?

Si cet article t'as plu, partage le !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvre gratuitement si tu es multipotentialiste ou non et reçois avec le Guide du multipotentialiste débutant !