Non classé

Comment se mettre au sport pour se construire une vie épanouie ?

Aujourd’hui j’ai le bonheur de recevoir Timothée du blog Courir libre en montagne pour un article invité ! Cela veut donc dire que c’est lui qui a écrit cet article – dans lequel il va nous donner des conseils pour nous mettre au sport… si comme moi tu es convaincu que ça te ferait du bien mais que tu ne t’y mets pas pour autant 😉😂. Je laisse donc pour cet article la parole à Timothée ! N’hésite pas à donner ton avis et/ou tes propres astuces en commentaire 😄🙏

Vous savez sûrement tous que le sport peut améliorer votre vie. Vous savez que vous seriez en meilleure santé et que vous auriez plus d’énergie. Mais au delà de l’énergie et la meilleure santé, le sport peut encore vous apporter quelque chose. Et c’est le mental.

Par mental, j’entend “se fixer des objectifs”, “apprendre de ses erreurs et de celles des autres”, “comprendre les étapes de la progression”.

Que de bénéfices de faire du sport, alors pourquoi ne pas se lancer dès maintenant?

Aujourd’hui, j’écris un article invité sur le blog de Sarah. Je suis Timothée du blog Courir libre en montagne et j’aide les passionnés de Trail (course en montagne) à progresser dans leur vie et ce magnifique sport grâce à la montagne. Et tout de suite, je vais vous donner mes meilleurs conseils pour changer votre vie grâce au sport.

La recette à suivre pour se mettre au sport

Comme dans une recette de cuisine, si on oublie des ingrédients, le résultat peut être totalement différent et parfois il y a de sacrés surprises. Alors si vous voulez un beau et bon gâteau, je vous conseille d’appliquer entièrement la recette et de ne surtout pas oublier la farine.

J’ai commencé la course en montagne lorsque j’avais 14 ans. J’ai eu la chance de commencer assez tôt (pour certains champions c’est beaucoup trop tard) et j’y ai pris goût assez vite. Depuis le début, je me fixe des objectifs. Au début je ne savais pas l’impact qu’avait un objectif sur une vie. Lorsque tu est jeune tu veux devenir champion du monde. C’est ça qui me motivais à sortir tous les jours. Dans le domaine de la course en montagne, tout adolescent a été impressionné par le palmarès de Kilian Jornet et souhaitait à un moment faire comme lui. C’est donc cette motivation à devenir le meilleur qui pousse l’enfant à bouger partout.

Mais alors pourquoi est-ce que la motivation redescend lorsqu’on grandit ?

Car oui, en passant les années, on devient un peu moins sportif voir pour certains nous arrêtons totalement. Au delà d’une baisse d’énergie après l’adolescence, il y a ce fichu mental qui nous empêche d’avancer. Si on a pas une très bonne raison d’aller s’entraîner ou de se remettre en forme, ça va être compliqué de se motiver.

Vous l’aurez compris, il va vous falloir trouver un objectif

Mais attention, il vous faut un objectif à très long terme, assez fou pour qu’il change votre vie, mais pas trop non plus pour que vous ne vous disiez pas que ce n’est qu’un rêve et que cela vous paraisse impossible. Je vous conseille de bien réfléchir à votre objectif. Si ce n’est pas quelque chose qui vous fait réellement envie, vous n’y arriverez jamais. Réfléchissez bien. De plus, définissez correctement votre objectif. Il doit être clair et précis.

Exemples d’objectifs :

  •  Perdre 10 kg avant le 1er janvier 2021.
  •  Participer aux 10 kms d’Albert les Houches qui a lieu le 13 août 2020 (Ce lieu et cette date n’existent pas).
  •  Pouvoir rentrer dans ce pantalon que m’a offert ma grand-mère lorsque j’avais 17 ans avant le 19 septembre.

Quel est le point commun entre tous ces objectifs ?

En effet, pour chacun d’eux, il y a le temps qui est en jeu. Se fixer une date limite (deadline) est la meilleure chose à faire. Cela vous permet de ne pas oublier votre objectif. Et surtout de ne pas laisser le temps passer en vous disant “ho je ferais ça plus tard”. Non, tu ne feras pas ça plus tard, parce que sinon tu n’atteindras pas ton objectif.

Vous évitez ainsi la procrastination.

Plus votre objectif est précis, plus vous avez de chances de l’atteindre.

Une fois que vous avez votre objectif, il va falloir être stratégique. Parce que oui, vous n’avez besoin que de deux choses pour réaliser votre objectif. De la discipline et des stratégies. Rien d’autres. Non il n’y a pas besoin d’argent, non il n’y a pas besoin de quelqu’un pour vous accompagner (on verra tout à l’heure que c’est un plus, mais ce n’est pas obligatoire)

Si vous n’avez aucune idée de l’activité que vous voulez pratiquer

Tout d’abord, prenez une feuille et un crayon et notez toutes les activités que vous aimez (ou que vous pensez aimer si vous ne les avez jamais pratiquées). Ecrivez en au minimum 5. Ensuite écrivez les activités que vous faisiez lorsque vous étiez jeune. Si vous ne vous souvenez plus, demandez à votre mère ou au frères et sœurs. Maintenant faites le lien entre les sports que vous aimez et ceux que vous faisiez tout jeune. Si vous pensez qu’ils peuvent être intéressant, demandez vous “est-ce que j’ai le temps de consacrer une heure par semaine à cette activité ?” (En réalité on a tous le temps, si vous pensez ne pas l’avoir, vous vous rendrez compte que vous l’avez le jour ou vous allez casser votre télé ou faire tomber votre téléphone.)

Continuez en répondant à cette question “est-ce que cela nécessite de l’argent ?” Si oui, puis-je l’investir ? (Ici pareil, si vous lisez cet article, vous devriez avoir assez d’argent pour investir dans un short, tee-shirt. A moins que vous fassiez du poney.)

Maintenant que vous avez une idée de l’objectif, de l’activé ou les activités que vous voulez faire, il faut réussir à se discipliner pour la réaliser régulièrement et ne pas se décourager.

Facile de rester discipliné lorsqu’on peut observer ce genre de paysages. 🙂

Quelques idées pour se motiver :

  • Vous connaissez peut être la règle des 5 minutes.

C’est tout simple et je sais que ça marche vraiment sur moi. Vous vous habillez pour aller sortir, vous mettez vos chaussures et vous dites “je cours 5 min. Si dans 5 min j’en ai marre je rentre”. Dans votre cerveau, courir 5 min ne devrait pas être difficile. Mais au bout des 5 min, si vous sentez que ce n’est pas difficile de continuer, alors continuez. Ne vous obligez pas, sinon cela ne marche pas.

Moi même j’ai déjà eu du mal à me motiver et je suis rentré au bout de 5 min. Il ne faut pas forcer les choses, des fois ça ne veux pas, c’est comme ça. Mais vous verrez que la plupart du temps, c’est magique et on pousse au delà des 5 minutes (je suis conscient que cela ne marche pas pour toutes les activités).

  • Ayez une bonne hygiène de vie.

Pour ne pas se décourager, il vous faut de l’énergie. Pour cela, je vous conseille de manger sainement. C’est difficile d’aller courir avec un MacDo dans le ventre…

  • Faites de petits pas.

Votre objectif est loin, ça ne sert à rien de tout donner pendant les 3 premières semaines puis de tout relâcher après. “Rien ne sert de courir vite, il faut partir à point”. Si vous êtes un complet débutant, commencez par courir 10 minutes, 3 fois dans la semaine. Faites ça pendant une semaine, puis essayez de rajouter 5 min la semaine d’après et ainsi de suite. Commencez doucement. Mettre en place une habitude n’a rien d’évident. Cliquez ici pour apprendre à former une habitude et la tenir.

  • Essayez de trouver quelqu’un avec qui faire du sport.

Cela peut être de la famille, un amis. Je connais même quelqu’un qui fait ses réunions avec son collègue en courant. 30 min une fois par semaine, ils se retrouvent pour discuter des projets de l’entreprise tout en courant. Evidemment cela vous concerne si vous avez un léger passé sportif derrière vous. Car courir pendant 30 minutes tout en discutant n’a rien d’évident. Mais je pense que simplement le fait de trouver un amis pour faire vos séances peut vous aider à vous motiver. Il vaut mieux être à plusieurs dans la même galère, c’est toujours plus rassurant. On ne sait pas trop ou on va, mais vu qu’on est pas tout seul, ça va.

Vous pouvez vous fixer des objectifs communs pour avancer.

  • Bonus concernant le poids

Je sais que les principales raisons de la mise au sport sont la perte de poids. Avant de vous lancer et de vous rendre compte de certaines choses, j’ai quelques précisions à faire là-dessus.

Il existe pleins de recette bonne pour la santé mais aussi au goût ! 😉

La perte de poids est un phénomène stressant pour le corps.

Quand vous perdez du poids assez rapidement, dites vous que vous pouvez les récupérer en à peine 1 semaine. Cela m’est déjà arrivé de perdre 3 kg en 2 semaines pour une course importante. Après la course, il m’a fallu trois jours pour retrouver mon poids initial. Ce que je veux dire, c’est que si vous commencez trop vite et que vous trouvez ça difficile, il y a de grandes chances que vous abandonniez. Pour éviter cela, comme expliqué plus haut, il faut commencer doucement. Je vous propose, au début, de ne pas changer vos habitudes alimentaires.

En fait sur la première semaine, faire du sport est déjà super. Puis, petit à petit, manger plus sainement. Attention, réduire ses apports caloriques n’est vraiment pas une bonne stratégie selon moi. Il y a des techniques que nous allons voir tout à l’heure pour manger moins. Mais il ne faut pas que vous dormiez avec la faim au ventre. Donc vraiment habituez le corps petit à petit. Tout se joue sur la durée. C’est un traumatisme pour le corps, il ne comprend pas ce que vous êtes entrain de lui faire. J’insiste sur ce point, la vie n’est pas un sprint, c’est un marathon.

Ne vous pesez pas tous les jours.

Vous serez surpris. Peut être qu’au début vous risquez de prendre du poids. Vous allez pleurer si vous n’étiez pas au courant, mais le muscle est plus lourd que le gras. Et si vous partez de vraiment très loin, vous allez d’abord “fabriquer” du muscle. Donc ne soyez pas étonné de prendre 1 ou 2 kg la semaine qui suit vos efforts. Je sais, c’est très décourageant mais c’est inévitable. Cela n’arrive pas tous à tout le monde, mais ça peut arriver. Si vous avez un profil plutôt maigre, ne vous inquiétez pas, vous allez prendre du poids. L’idéal reste de se peser 2 semaines après la mise en action de vos nouvelles habitudes. Pas évident, mais au début il ne faut pas se focaliser sur ça.

Réussir à manger moins et plus sainement

Vous savez peut être que pour perdre du poids, il faut consommer moins de calories que nous n’en dépensons. Jusque là, pas de secrets.

C’est génial, vous allez vous mettre au sport. Une bonne opportunité pour dépenser des calories. Mais pour accentuer la démarche voici quelques astuces pour manger sans être frustré.

  • Pas de nouveauté, votre alimentation doit être composée en grande partie de végétaux.
  • Il faut esquiver le sucre.

Attention il y a deux sortes de sucres. Celui qu’on trouve dans les fruits, celui là est génial, mais il y a aussi celui que l’on trouve dans le chocolat, les biscuits etc.. Ce que j’appelle le sucre industriel. Et celui là, il faut le bannir. Pour cela j’ai une petite méthode mais qui ne va pas plaire à tout le monde. Le meilleur moyen de ne pas être tenté de manger du sucre, c’est de ne pas en avoir. Alors tout simplement, arrêtez d’acheter du sucre. Stop à toutes les sucreries.

  • Allez y sur les graisses.

Il y a deux types de graisses. Celles comme l’huile d’olive, de colza, de noix etc.. Celles-là sont excellentes, j’en met dans tous mes plats. Par contre, la graisse animale est à bannir.

  • Essayez de consommer un peu moins de viande.

Vous aurez tellement plus d’énergie. Retenez simplement qu’il faut manger un peu de tout en petite quantité. Et pour manger en petite quantité il y a des petites astuces toute bête, qui m’ont permis de me calmer sur certains plats délicieux.

Vous connaissez peut être l’expression, 50 % de ce que je mange nourrit mon corps et le reste nourrit mon médecin. Car oui il y a beaucoup de maladies qui surviennent suite à une consommation excessive de nourriture.

Voici un exemple de repas faible en calories mais quand même délicieux. 🙂

Voici les astuce pour manger un peu moins à chaque repas.

  • Ne remplissez pas votre assiette. 

Il vaut mieux en mettre un tout petit peu et reremplir à chaque fois que directement mettre une énorme plâtrée. Si vous la remplissez trop, vous vous sentirez obligé de la finir. Tout ça inconsciemment évidemment.

  • Prenez le temps d’apprécier ce que vous mangez.

Regardez, prêtez attention à ce que vous mangez. Mâchez plusieurs fois avant d’avaler. Ne soyez pas pressé. Si vous mangez lentement, le cerveau aura le temps de recevoir l’information comme quoi vous n’avez plus fin.

  • Mangez en famille

Votre famille ou des amis, ou alors manger seul dans le silence, mais surtout, évitez de manger devant un écran. Je ne suis pas parfait, moi aussi j’aime manger devant une vidéo YouTube, pour certains c’est la télé.. Mais en faisant ça, inconsciemment vous allez vous précipiter et manger énormément en très peu de temps. Vous n’allez même pas savourer et vous aurez encore faim juste après avoir fini l’assiette.

Le plaisir dans la course

Vous allez comprendre pourquoi les sportifs deviennent addict à leur sport. Alors ça va vous prendre un temps fou, mais je peux vous assurer que plus vous deviendrez fort, plus vous prendrez du plaisir.

Un matin, je me suis levé de mon lit et n’ayant pas très faim j’ai enfilé un short, mes baskets, pris une petite flasque (mini bouteille flasque que je met dans ma poche) et je suis sorti. J’ai pris un chemin juste au-dessus de chez moi, puis au croisement j’ai pris à gauche, puis au croisement d’après j’ai pris à droite et ainsi de suite. J’ai traversé tout le massif de la chartreuse de cette manière. J’ai finalement réalisé le plus gros exploits de toute ma vie. Je n’avais jamais couru aussi longtemps. J’ai couru pendant 9h sur 50 kms sans manger (à jeun). Ce jour la j’ai compris que les barrières dans ma tête n’existait pas. J’ai pris énormément de plaisir à réaliser ce parcours. Ce que je veux dire par là, c’est que si vous vous sentez bien, libre et en paix, vous pouvez réaliser n’importe quoi.

Un mental en bonne santé

Félicitez vous à chaque nouveaux paliers. A chaque nouveaux records personnels ou chaque petites actions. Cela peut passer par un bon restaurant, une récompense matériel, une bouteille de champagne, ce que vous voulez. Mais félicitez vous. Ce n’est pas simple de sortir de sa zone de confort.

Ne plus culpabiliser

Si vous oubliez de vous entraîner un jour, ou que vous avez une flemme intense, ce n’est pas grave. Il ne faut pas culpabiliser, servez vous de cet échec pour vous remettre sur pieds et continuer à avancer. Souvenez vous que l’abandon ce n’est pas d’échouer. C’est de mettre du temps à se relever.

Si tu pratique déjà un sport ou que tu veux te mettre au Trail, clique ici et découvre 7 entraînements pour  rapidement progresser.

J’espère vous avoir aider et motivé à vous mettre ou à reprendre le sport.

Si cet article t'as plu, partage le !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

4 commentaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvre gratuitement si tu es multipotentialiste ou non et reçois le Guide du multipotentialiste débutant !