Me connaître/m'accepter

Comment le fait de “kiffer mon cycle” (menstruel) m’a fait faire un bond dans mon évolution ?!

Note : cet article ne s’adresse pas forcément qu’aux femmes, comme le titre de l’article peut le laisser penser. Cher homme, je suis sûre qu’une meilleure connaissance du cycle menstruel peut être tout autant bénéfique pour toi que pour les femmes. (Même si tu n’es bien sûr pas le premier concerné – tu côtoie quand même des femmes dans ta vie, non ? 😉😘). Je vais quand même m’adresser principalement aux femmes dans cet article, ce sera plus simple pour moi 😄

Je t’avais partagé dans cet article comment le fait de découvrir le fonctionnement de mon cycle menstruel (via Kiffe ton cycle) m’avait permise de mieux m’accepter et surtout de découvrir ma multipotentialité.

Comme je trouve ça juste absolument génial, j’ai décidé de consacrer un article sur le sujet :

Kiffe ton Cycle, ou comment la compréhension de ton cycle menstruel peut t’aider à t’accepter, t’aimer, avancer, plus profondément que tout ce que tu as connu avant ?

Evidemment, je vais te parler plus en détails du cycle menstruel, mais aussi t’expliquer en quoi cette découverte a chamboulé toute ma vie !

Événement interblogueur !

Et, ce qui est top, c’est qu’au moment où j’ai cette envie qui pointe le bout de son nez, Cazimir, un autre blogueur, lance un carnaval d’article sur le thème : “Quand j’ai compris ça, j’ai fait un bond en avant dans mon évolution“.

Top ! Parfait, ça tombe nickel ! (Pour me motiver à écrire et pour faire connaître ça au plus grand nombre – femmes ET hommes !)

Donc, tu l’auras compris, cet article participe à l’événement inter-blogueurs organisé par Cazimir du blog Libérer Son Piano. Ce blog t’aide à libérer ton potentiel au piano. J’apprécie beaucoup ses conseils et analyses, et tout particulièrement cet article : Retrouver n’importe quel accord au piano (parce que c’est franchement galère 😅).

Note (2) :

Je vais te parler d’une méthode en particulier, à savoir Kiffe ton Cycle, parce que c’est celle que je connais. J’ai d’ailleurs prévenu Gaëlle, la créatrice, que j’écrivais cet article (pour pouvoir utiliser ses images 😉)

Mais ce n’est pas du tout un article sponsorisé ou un truc du style ! Je ne touche rien si tu décides d’acheter sa formation (ou autre chose) suite à cet article.

C’est vraiment juste que je trouve ça génialissime et j’ai envie de contribuer à le faire connaître.

Tout ceci étant dit… Nous pouvons commencer !

As-tu déjà observé… ?

As-tu déjà observé qu’il y a des moments où tu as une totale confiance en toi, en tes projets, tu te sens prête à aller au bout du monde pour tes projets et à tout défoncer ? Tu déborde de motivation.

Et, quelque temps plus tard, plus rien 😮 ! Tu doutes de toi, de tes projets, de ta capacité à y arriver, tu te trouves nulle, tu penses que tu n’y arriveras jamais…

Je m’observe 🤔

La première fois que j’ai vraiment pris conscience de l’impact de mon cycle menstruel dans ma vie c’est quand j’ai fait la formation “28 jours pour développer la gratitude” de David Laroche en 2017. Parce qu’il y avait, comme le nom l’indique, 1 exercice à faire par jour pendant 28 jours. Je l’ai fait 3 fois en tout.

Et j’ai remarqué que certains jours j’étais très facilement dans la gratitude. je me disais “Top, j’avance, j’y arrive !!!”. Et quelques temps plus tard, j’avais beau faire tout ce que je voulais, je n’arrivais pas à m’y connecter. 😱😭

Comme je te l’ai dit, je l’ai fait plusieurs fois. Et entre, j’ai continué les exercices. Ce qui fait que j’ai commencer à observer que les moments où je galérais à me connecter à la gratitude tombaient quasiment toujours quelques jours avant mes règles.

Avec cette conscience, j’ai aussi remarqué que je vivais des changements physiologiques : j’étais beaucoup plus fatigué ces quelques jours avant mes règles. J’avais une énorme envide de dormir. Et beaucoup plus chaud ! (Je transpirais beaucoup plus la nuit – oui, tu vas tout savoir😉😂)

J’ai donc pris conscience à cette occasion que je vivais des choses différentes à certains moments de mon cycle.

Je découvre que ça va plus loin que ça ! 😱

Mais je t’avoue que j’en suis restée à ça. Pour moi à ce moment-là, l’impact de mon cycle se limitait à cette “petite” période avant mes règles.

Plusieurs mois passent, et j’entends parler de l’influence du cycle menstruel sur nos humeurs et de Kiffe Ton Cycle de Gaëlle Baldassari.

Forte de ce que j’avais déjà observé moi-même, j’ai eu envie d’en savoir plus.

Et de faire des recherches. 😁😂

Et là, je découvre à ma grande stupeur, que le cycle menstruel a un impact bien plus grand sur notre vie que ce que je pensais !!! 😱😮😮

En particulier concernant les questions que je t’ai posées au début de cette partie. J’avais personnellement déjà observé que j’alternais par des phases de grande motivation et des phases de gros doutes (pour simplifier l’idée 😅😂) mais je n’avais jamais, au grand jamais, pensé que cela était lié à mon cycle menstruel !! Je pensais juste que j’avais un problème et qu’il me restait définitivement pleins de trucs à régler. 😥

Quelle n’a été ma stupeur quand j’ai découvert qu’en fait, c’était normal, c’était juste hormonal.

Et qu’en plus toutes les femmes vivent les mêmes phases, de manière cyclique !!! (Ce qui m’a été confirmé dans les témoignages du groupe Facebook de Gaëlle, parce que je t’avoue que j’avais quand même un doute sur ce point 😅😊)

Qu’il suffisait juste d’accepter cet état de fait, d’apprendre à s’observer… et qu’on pouvait tirer parti de ce cycle et des ses différentes phases pour avancer encore mieux dans notre vie.

En faire notre allié.

Gaëlle nous dit même dans sa formation que notre cycle peut être un vrai coach pour nous !

Et évidemment qu’on peut le KIFFER, ce cycle. 😃🤩😍💖

J’ai créé Kiffe ton Cycle !™ pour apprendre aux femmes à surfer sur les vagues de leurs cycles. Pour se laisser porter par l’énergie naturelle et vivre des expériences phénoménales dans le respect de soi.

Gaëlle Baldassari – Kiffe Ton Cycle

💖Gaëlle et Kiffe Ton Cycle😉😍

Kiffe ton cycle !

Après t’avoir raconté tout ça, j’ai envie de te détailler un peu plus les différentes phases du cycle. Ça peut être chouette hein ? 😄😉

(Evidemment, c’est vraiment un résumé, ce que moi j’ai retenu et qui m’a le plus marqué. Si tu veux en savoir plus, je t’invite à te rapprocher des personnes plus compétentes que moi… Comme Gaëlle par exemple – tous les liens pour la trouver sont à la fin de cet article – mais il existe plein d’autres ressources sur le sujet finalement !)

La métaphore du surf

En se renseignant sur le cycle menstruel, Gaëlle s’est rendu compte non seulement que toutes les femmes vivaient quasiment la même chose au même moment de leur cycle (eh oui, tu n’es pas toute seule à vivre des trucs chelou !!), mais aussi qu’elle pouvait comparer les phases du cycle aux phases d’une session de surf.

C’est donc là-dessus qu’elle a basée son programme et pour cela qu’elle appelle les femmes qu’elle accompagne des surfeuses ! Et tu vas voir, c’est hyper parlant de présenter ça comme ça ! 😉

Phase 1 : La prise d’élan

Bien sûr, il n’y a pas de “première” phase en soi, puisqu’elles alternent toutes, mais il faut bien commencer quelque part non ? Donc, ce sera par celle-là ! 😉

La prise d’élan en surf, c’est quand on a repéré une vague et qu’on commence à “ramer” pour prendre de la vitesse et pouvoir prendre la vague.

Dans notre cycle, c’est pareil, c’est la phase où nous avons un maximum d’énergie pour faire tout ce que nous avons à faire !

C’est dans cette phase qu’on a super confiance en nous et en notre projet, on a de l’énergie à revendre pour passer à l’action, on a pleins d’idées et on peut les appliquer direct.

Exemple très perso

Pour tout te dire, je suis dans cette phase au moment où j’écris cet article. Et j’ai envie d’en écrire plein, j’ai envie d’écrire dès que j’ai du temps de disponible. Par exemple hier soir, j’ai passé 2/3h à écrire sur 3 articles différents !

La semaine dernière je t’avoue que je n’avais ni l’envie, ni l’énergie d’écrire le soir. Donc je faisais un peu pendant la journée (soit écriture soit vidéo) mais le soir je me la coulais douce devant des séries 😊😁

Et donc, hier soir j’ai hésité à suivre mon envie (à savoir écrire) parce que je me disais qu’il faudrait quand même que j’économise pour énergie pour en avoir plus tard.

La vérité, c’est que quand on est dans cette phase, nous avons naturellement de l’énergie pour l’action. Et on perd finalement plus d’énergie ici en refrénant notre envie, qu’en la suivant !

Du coup, j’ai observé que j’étais dans cette phase et je me suis autorisée à travailler sur mon blog. A écrire ce que j’avais envie.

Et oui, tu as bien lu plus haut, j’ai des idées pour 3 articles différents, alors j’ai commencé les 3. (Si ça t’étonnes, je t’invite à lire cet article sur la “dispersion qui te permet de rester focalisé” 😁🤪)

Je ne vais sûrement pas finir les 3 dans cette phase (il n’y a quand même que 24h dans une journée et j’ai d’autres choses à faire) mais au moins j’aurais bien avancé quand j’avais de l’énergie. Et du coup, quand je serais dans les phases où j’aurais moins d’énergie à disposition, j’aurais déjà une grosse partie de faite.

Et puis je profite que je suis dans cette phase justement pour écrire cet article en particulier avant les autres, parce que c’est celui qui me challenge le plus. J’ai du mal à m’y mettre. Donc je profite d’avoir de l’énergie à gogo pour le terminer 😁 (ou au moins faire le maximum).

Je sais que les 2 autres seront plus légers (pour moi) donc j’aurais largement le temps de les terminer plus tard, quand j’aurais moins d’énergie 😉

Cool, non ? 😄👍

De l’énergie !

Donc cette phase est celle où tu es au top pour passer à l’action, c’est le moment d’agir ! C’est aussi là que tu peux te sentir le plus en confiance, déterminée, dans la gratitude.

Tu as une énergie plutôt positive.

Phase 2 : Debout sur la planche

Puis ensuite, tu prends la vague et là tu te retrouves debout sur ta planche, à profiter de la vue et de toutes tes sensations.

Ici on rentre plutôt dans une énergie d’être (dans la précédente nous étions plus dans le faire).

Là nous avons envie de profiter du moment, de ce qui nous arrive. C’est aussi dans cette phase que nous sommes les plus réceptives aux autres et aux relations.

On admire la vue, on profite, c’est génial. 🥰

Nous sommes toujours dans une énergie plutôt positive. 😉

Phase 3 : Dans le tube

Et puis nous descendons dans le creux de la vague ! Quand même ce que tout le monde recherche en surfant non ?! 😉

C’est donc à la fois la phase la plus excitante, mais aussi la plus sombre.

En effet, nous sommes dans le tube donc il n’y a plus trop de lumière, tout se réverbère sur les parois, il y a de l’écho.

C’est dans cette phase que nous voyons le mieux tout ce qui ne va pas !! 😁

En fait, nous sommes même plutôt dans une énergie négative, dans le sens où justement tous les “petits problèmes” nous sautent au yeux.

C’est par exemple dans cette phase que nous pouvons être prises d’une envie furieuse de ranger et de faire le ménage 😉😜

C’est aussi ici que nous sommes les plus créatives, parce que nous voyons ce qui bug et nous avons immédiatement des idées pour l’améliorer.

Ce n’est par contre pas le bon moment pour prendre des grandes décisions de vie (comme se séparer de son conjoint ou abandonner son projet 😮). Pour ça, mieux vaut attendre les phases suivantes 😄

C’est totalement dans cette phase là qu’on se met à douter de tout, on n’a plus du tout la confiance qu’on avait dans la phase de prise d’élan, on se trouve nulle, on n’arrive plus à se brancher sur la gratitude, etc…

C’est bien de le savoir et d’en avoir conscience, ça évite d’abandonner justement ici. Parce que la confiance et l’énergie vont revenir dans quelques semaines (avec la prise d’élan) ! 😊🤫

Ici nous sommes à nouveau dans une énergie d’action, mais cette fois plutôt en face négative.

A nous d’en prendre conscience pour l’utiliser au mieux. Parce que c’est quand même super utile de pouvoir mettre en lumière tout ce qui ne va pas, pour pouvoir les améliorer avec l’énergie des prochaines phases. 😉😄

C’est lors de cette phase les semaines dernières, que je me suis autorisée sans culpabilité à regarder des séries le soir plutôt que d’écrire pour mon blog ! 😁😍

Phase 4 : posée sur la planche

Et ça y est, notre séance de surf est terminée, nous sommes sortis de la vague et nous attendons tranquillement, posée sur notre planche, la prochaine vague.

Nous revenons ici dans une énergie d’être.

C’est le moment idéal pour se poser, prendre du recul sur les “problèmes” que nous avons pu soulever quand nous étions dans le tube. Nous pouvons aussi planifier notre prochaine prise d’élan, pour optimiser au mieux cette énergie qui va arriver et avancer à fond.

C’est le moment de se reposer, nous n’avons que peu d’énergie pour agir ici et c’est ok. Nous profitons encore du moment et c’est très bien comme ça. Profiter, ça fait du bien ! 😉

Nous sommes ici dans une énergie plutôt neutre, ni négative, ni positive.

Et je n’ai pas encore bien observé si c’est à la fin du tube ou dans cette phase là, que nous avons un très fort besoin de repos. C’est par là en tout cas, et c’est important de le respecter. Sans nous comparer à l’énergie que nous avions dans la phase de prise d’élan où nous pouvions en faire 50 fois plus !

Elle revient bientôt cette phase, ne t’inquiète pas. C’est même la prochaine (tu ne vois pas la nouvelle vague qui se profile déjà à l’horizon ? 😉🥰)

Donc, dans la phase de prise d’élan, ce qui va te bouffer de l’énergie c’est d’essayer de t’économiser (alors que tu bouillonne et que tu as de l’énergie à revendre) ; et dans ces dernières phases, c’est bien le fait de trop en faire !

Donc repose-toi, prends soin de toi et ai confiance : l’énergie va revenir.

Et c’est reparti !

Et bien sûr, après cette phase le cycle recommence à la phase 1 : prise d’élan.

Et ça recommence pour un tour. Jusqu’à …. ? 😁😉

L’importance de s’observer

Bien sûr, tout ça c’est la théorie. Le plus important à retenir de tout ça, c’est qu’il faut avant s’observer et reconnaître ce qui se passe en soi.

Et se dire qu’on a le droit, que c’est normal et qu’est-ce que je fais avec ce qui est là maintenant ?

Parce que je t’avoue que depuis que j’ai connaissance de ça, j’ai vécu des mois où je n’ai repéré aucune phase 😅🤪.

Un exemple

Par exemple à la mort de mon père. J’ai eu l’impression de vivre un mois posée sur ma planche (ou dans le tube ?), je n’avais plus d’énergie pour rien. Alors j’ai accepté et je me suis reposée et chouchouté. J’ai accepté de n’avoir aucune énergie pour faire à manger, m’occuper de mes enfants.

Alors là, effectivement, je m’éloigne un peu du sujet, mais en fait c’est vraiment ce que m’a apprise Kiffe Ton Cycle :

A observer comment je suis/me sens dans l’instant et faire avec. Sans me culpabiliser, sans me juger. Et me dire que je suis normale de vivre ça !

Et c’est grâce à ce que j’ai appris dans ce programme, que j’ai respecté plus facilement ce que je vivais à ce moment-là.

Evidemment, quand je te parle de la mort de mon père, c’est un cas un peu particulier/extrême.

Mais on peut vraiment s’observer et se respecter dans n’importe quel autre moment de sa vie, même moins intense. Et faire avec notre énergie du moment. Qui est légitime puisqu’elle est là.

Un bond en avant dans mon évolution !

Je te disais en introduction, que la découverte et surtout la compréhension de mon cycle menstruel m’avait fait faire un bond dans mon évolution.

En grande partie grâce à cette découverte que ce que je vis est légitime. Que je suis normale de ressentir toutes ces choses, que d’autres personnes les vivent aussi.

Mais le plus grand bond que j’ai fais à ce moment, ça a été de me dire que :

Si tout ce que je trouvais “merdique” jusque là (en gros mes sautes d’humeur) était en fait “normal” puisque lié à mon cycle menstruel, pourquoi est-ce que tout le reste que je ressens/vis ne le serais pas aussi ??!!!

J’en ai eu marre de juger tout ce que j’étais et d’avoir besoin d’une confirmation extérieure qui me dise que finalement, bah non, tout va bien chez toi, en fait pleins de gens vivent la même chose que toi.

C’est à ce moment-là que je me suis “Merde, j’en ai marre de chercher ma passion dans la vie ! J’en ai plusieurs et c’est cool !!

Et, je te l’ai déjà dit ici 😉, c’est 3/4 jours après que j’ai découvert la notion de multipotentialité ! 😉😁😃🤩💎💖💎💖💎

Conclusion

J’avais déjà fait plusieurs méthodes de connaissance de soi, qui m’avait déjà montré que finalement, celle que j’étais, telle que j’étais, c’était génial, normal et sans problème.

Mais j’avais encore besoin que quelqu’un de l’extérieur me le dise et me le valide.

Avec la découverte de Kiffe Ton Cycle et du fonctionnement de mon cycle menstruel (et tous ses effets physiques, physiologiques et psychologiques) ça a été la sorte de goutte d’eau qui a fait déborder le vase : j’en ai eu marre de laisser l’extérieur me “dicter” qui je devais être, comment je devais être, ce que je devrais ressentir, etc…

J’ai commencé à m’observer pleinement. A respecter ce que je vivais, ce que je ressentais. A l’accueillir. A m’accueillir. A accepter pleinement qui je suis, telle que je suis.

Même si j’ai encore beaucoup de mal à le faire régulièrement (faut pas croire hein, j’ai encore du mal a traverser la phase du tube, et même à me reposer quand je suis posée sur ma planche – je me juge, je ne m’aime pas, je m’énerve de ne pas pouvoir faire ce que je veux…), je reviens de plus en plus rapidement dans cette conscience et dans l’observation/accueil de ce que vis.

Je m’entraîne à m’accepter de plus en plus telle que je suis à l’instant T et ça vient progressivement.

Aidée par cette conscience et cette compréhension que j’ai acquise grâce à Kiffe Ton Cycle. 💖🙏💖💎

J’avance dans mes projets !

Et puis, de manière bien plus concrète et pragmatique (parce que ça compte aussi 😁) c’est totalement cette méthode qui m’a permise d’enfin trouver le sujet de mon blog, que je cherchais quand même depuis quasiment 1 an ! 😅😂

Donc la découvert du fonctionnement de mon cycle menstruel a vraiment marqué un tournant énorme dans mon évolution.

Et même si ça n’aura peut-être pas le même impact sur toi (aussi fort je veux dire – parce que je pense aussi que ça dépend aussi de là où on en est dans sa vie) je suis persuadé que cela peut quand même transformer profondément ta vie !

Vers plus d’authenticité, de respect, d’accueil, et même d’amour, de toi !

Et tu verras, ça devrait même t’aider à accepter plus facilement ta multipotentialité 😉😄👍

Tu veux en savoir plus ? 😄

Tu peux retrouver Gaëlle et Kiffe ton Cycle :

J’espère que toi aussi tu vas commencer (ou continuer) à kiffer ton cycle !

Raconte moi : est-ce que tu avais déjà conscience des changements que pouvait occasionner ton cycle menstruel chez toi ? Ou est-ce que c’est une complète découverte ?

A bientôt pour de nouvelles aventures 🤪😘

Si cet article t'as plu, partage le !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *