Multipotentialité

Comment gérer le fait de se sentir « exclu.e » d’un groupe ? (« A part, différent, bizarre, pas normal »…)

Depuis quelques temps j’ai mis en place beaucoup d’actions pour faire partie de groupes qui m’inspirent, pour côtoyer des personnes qui m’inspirent. Et je suis heureuse d’avoir réussi et d’être aujourd’hui entourée de personnes vraiment chouettes, que j’apprécient grandement.

Je me sens à part, exclue, différente…

Cependant, je me suis trouvée récemment face au fait que je me sentais un peu « à part », « exclue » parce que je ne me sentais pas aussi focalisée que ces personnes sur les sujets qui les intéressent elles.

Je m’explique : par exemple quand je suis dans mon groupe de familles pratiquant l’instruction en famille, j’ai l’impression qu’ils sont tous à fond enfants, parentalité, instruction en famille. Forcément me diras-tu ! C’est un peu logique. Du coup, la plupart de leurs projets tournent autour de ça : ouvrir un café des enfants, faire des sorties, être dans une asso pour accompagner à la parentalité, donner des ateliers d’allaitement, faire d’autres sorties ensembles pour que les enfants se voient, aller à des conférences (et ateliers) sur la communication parents/enfants, etc…

Et, même si la conversation peut (quand même) dévier sur des sujets relatifs à l’environnement, l’écologie, l’alimentation, le bio, la construction écolo, (tous les sujets de mon autre blog quoi et donc une partie de mes passions. Faut pas croire ! 😉) pour moi ça en devient toujours un peu la même chose.

Et au bout d’un moment, j’en ai marre.

J’ai envie d’autre chose.

Et je me sens en décalage.

Parce que je me dis que je ne devrais pas « vouloir autre chose ».

Est-ce que je vis ça sur mes autres groupes ? Oui.

Ils sont juste géniaux, mais à un moment j’en ai marre de parler toujours « de la même chose ». Et je ne me sens pas tout à fait à ma place à cause de ça.

Alors bien sûr j’exagère et c’est mon impression à MOI !

Je tourne

Oui, non, pas aussi vite quand même ! 😮😂

Du coup, j’ai tendance à participer un moment avec un groupe (quand je suis dans ce mood là) puis un autre, et je tourne comme ça en fonction de mes envies et besoins du moment.

Il arrive toujours un moment dans un groupe, où j’en ai marre du sujet de conversation principale et je commence à m’éloigner. A avoir envie d’aller voir d’autres horizons (d’autres groupes/personnes). Et je le fais d’ailleurs. Puis l’intérêt pour le sujet me revient (oui, il y a quand même des valeurs sûres dans ma vie 😉) et je reviens avec enthousiasme dans le groupe.

Sauf que, l’autre jour, au fil d’une conversation sur un de ces groupes, j’ai eu l’impression d’avoir « manqué » quelque chose. Et d’être moins active dans le groupe, moins « intégrée » que certains autres. Et je me dis qu’un jour je n’aurais plus ma place dans ce groupe et je vais être « virée ». Je vais être exclue. Je me suis sentie en partie exclue.

Alors, je le redis, il s’agit de MA PERCEPTION et de ce que MOI je ressens. Je ne dis pas du tout que c’est la réalité ! (J’y reviens juste après)

J’ai peur

En fait, ça me renvoie surtout à ma propre insécurité et au fait que je n’arrive pas à assumer moi-même pleinement ma multipotentialité.

Parce que, qu’est-ce qui m’empêche de lancer d’autres sujets sur mes différents groupes ? Qu’est-ce qui m’empêche de me dire que c’est génial d’avoir la possibilité de parler de mes différentes passions avec différents groupes de personnes qui les partage ?

Moi ! Ma peur d’être rejetée !

Il faut dire que oui, j’ai une bonne dose d’angoisse sur le sujet, j’ai longtemps eu du mal à aller vers les autres et j’ai encore aujourd’hui la tendance à vouloir entrer dans ce que j’imagine être la « normalité » pour être acceptée et ne pas me retrouver toute seule.

Alors oui, quand je suis dans un groupe d’instruction en famille je m’imagine que je ne dois que parler instruction en famille, parentalité, etc…

Alerte croyance limitante !

Oui, c’est pas très gai, mais c’est totalement bloquant à ce point !

Parce qu’en fait, ça vient toucher ma croyance que ça ne se fait pas !

Pour faire partie d’un groupe (et pouvoir y rester) il faut être impliqué, non ?

Être « volage » ça ne se fait pas, ça ne peut pas marcher !

Au bout d’un moment, forcément les autres vont s’éloigner et plus se recentrer sur eux, moi je n’aurais plus ma place.

D’ailleurs je me sens déjà exclue et jalouse des autres qui « participent plus que moi » et me paraissent plus intégrés !

Je décide de changer mes perceptions ! (et ma croyance limitante)

Alors, je ne sais pas ce que tu en penses toi et si tu as déjà vécu ça ?

Parce que, bien sûr, en tant que multipotentialiste, on est amené à faire partie de groupes très différents et à ne pas pouvoir aborder tous les sujets (de manière approfondie du moins) avec tout le monde.

Je peux évidemment parler de blogging avec mon groupe qui se lance des défis ou les familles en IEF, mais ça ne sera jamais aussi approfondi que dans un groupe de blogueurs ! J’ai plusieurs passions donc c’est normal que je sois dans plusieurs groupes.

Est-ce que toi tu es à l’aise avec ça ? Est-ce que ça te paraît facile ? Normal ?

Pour moi (avec tout mon passé hein, mes peurs et mes croyances) ça ne l’est pas du tout !

Mais j’ai envie d’accepter encore plus que je suis multipotentialiste et que c’est normal que j’ai envie de côtoyer des gens très différents les uns des autres.

Et que malgré ça je peux quand même être acceptée et appréciée par les autres membres de ces groupes. Et que j’ai le droit, c’est ok, de faire partie de groupes différents et de kiffer chacun ! Et d’être acceptée dans chaque ! 😉👍😍

Donc aujourd’hui je décide de changer mes perceptions et d’arrêter d’être dans mon mode « victime » qui se sent exclue et qui reste avec sa croyance qu’on ne pourra jamais l’aimer telle quelle est ! Je décide de dire stop à ce bullshit de merde !

Du coup, comment je fais ça ?

Comment je peux me sentir à ma place dans un groupe, même si à un moment le sujet me gonfle et que je ne fais pas tout avec eux ? Que je vais voir autre chose puis que je reviens.

Comment je m’autorise à faire ça ?

Comment j’arrête de me sentir jalouse aussi ? (Parce que je suis totalement jalouse quand je vois que certaines personnes, arrivées après moi dans le groupe, semblent en faire plus que moi avec d’autres membres de ce groupe. Je parle d’un petit groupe ici hein ?)

Comment je gère ma peur d’être exclue parce que « je n’en fais pas assez » ?

Comment je peux faire confiance que les autres vont m’accepter telle que je suis et m’apprécier comme ça ?

Tu auras compris l’idée je pense.

Et j’ai aussi décidé de partager ça ici avec toi, parce que je me dis que tu peux tout à fait vivre la même situation que moi et que ça peut te servir.

Comment donc j’accepte et assume ma singularité/ma multipotentialité au sein d’un groupe, sans me sentir « exclue », « jalouse » ou ayant « besoin d’en faire plus » ?

I. Regarder la réalité en face – est-ce que ce que je crois/ressens est vraiment vrai ?!

Ok, je constate que j’ai ces angoisses, je te les ai décrites en long, en large et en travers d’ailleurs, tu as donc pu constater qu’elles sont bien présentes chez moi.

Je crois (dur comme fer) que pour qu’une amitié fonctionne il faut se parler régulièrement. Entretenir le truc quoi. Se parler/se voir pendant 2 jours puis plus rien pendant 3 mois, ça ne va pas. Bon.

Maintenant, je décide de lâcher ça et de regarder comment ça se passe dans la réalité.

Je trouve des exemples qui me prouvent que ma croyance est fausse

Exemple perso 1

En vrai, je suis au moins en relation avec 2 personnes avec lesquelles j’ai échangé pendant quasiment 6 mois tous les jours. Et ça fait maintenant bien 7/8 mois (et même plus il me semble) qu’on n’a quasiment plus échangé de messages.

N’empêche, quand je leur ai partagé quelques-unes de mes victoires de l’année 2019, elles m’ont toujours répondues avec enthousiasme. Il y en a même une qui a participé à mon carnaval d’articles récemment ! 🙏😍😍

Je suis aussi ravie d’avoir de leurs nouvelles et je leur réponds avec joie. Que ce soit des victoires ou des difficultés.

Et quand mon père est mort fin octobre, ça ne m’a pas gênée de leur demander de l’aide et du soutien, même si ça faisait 3 mois qu’on ne s’était pas écrit ! Et elles ont été présentes et top, et ça m’a fait beaucoup de bien.

Donc je constate en regardant la réalité de ma vie que non, on n’est pas du tout obligé de se parler tous les jours pour maintenir une relation !

Exemple perso 2

Autre exemple de ma vie : le groupe de familles IEF. C’est vrai que nous sommes un groupe de plusieurs familles nous retrouvant tous les lundis. Mais que certaines se retrouvent entre temps. Je me sens parfois « obligée » de faire des trucs pour ne pas être « exclue » justement. (Revoir ma super croyance juste au-dessus). 😥😁

La vérité, que je constate tous les lundis (et les autres jours où je peux les croiser) c’est que tout le monde me parle et est même content de parler avec moi. On me pose des questions, on me répond, on m’écoute, je fais partie du groupe de discussion Messenger, quand je demande à l’une ou l’autre des rencontres entre nous, c’est oui, on discute bien ensemble.

En fait, il n’y a absolument aucuns signes de ce qui pourrait vraiment ressembler à une exclusion !

Je vois plutôt des signes de l’inverse, même si je ne vais pas te les détailler ici (c’est privé, non mais oh ! 😜😂😘)

Je réalise que ma croyance est fausse 😮

C’est pour ça que je précisais bien au début que ce sont justes des trucs que moi je ressens. En fait clairement, tout se joue dans ma tête là !

Dans aucun des groupes que je fréquente je n’ai pu relever de vrais signes d’exclusion. Au contraire, je vois même plutôt des supers retours à chaque fois que j’interviens. 😮 C’est quoi ce délire ?!

Et de le voir en regardant franchement la réalité, ça me fait réaliser 2 choses :

  • J’ai vraiment trouvé des groupes supers, avec des personnes absolument géniales, ouvertes, tolérantes, qui partagent toutes mes valeurs. Tout ce dont j’ai toujours rêvé. Et je suis franchement remplie de gratitude, j’en ai même les larmes aux yeux d’en prendre conscience !

(A améliorer quand même, parce qu’il y a au moins un certain type de personnes qui me manque dans ma vie pour être pleinement comblée, mais ça va venir, j’y travaille ! 😉)

Mais je savoure déjà pleinement toutes ces personnes que j’ai en ce moment dans ma vie !

Yeah, c’est trop bon !!
  • C’est vraiment de la merde tout ce que je me raconte intérieurement !! Il est grand temps que je lâche cette croyance limitante pourrie et que je profite vraiment de ma vie et des personnes qui m’entourent.

A toi !

Du coup, si tu vis la même chose que moi je t’invite toi aussi à regarder la réalité en face :

  • Est-ce que tu es vraiment rejeté tout le temps quand tu es « bizarre » ? (mets ce que tu veux derrière le mot « bizarre » – après tout, ça dépend de ta croyance limitante à toi ! 😄👍)
  • Qui est-ce qui t’accepte, même quand tu es « bizarre » ?
  • C’était qui, où, dans quelle situation ?
  • Est-ce que tu peux trouver un autre exemple ?
  • Et encore un autre ?

Qu’est-ce que ça te fais de voir que ce n’est pas vrai tout le temps ? 😉💖

II. Est-ce que j’ai vraiment envie de faire partie de ce groupe de « cette façon » ?

L’un des trucs qui me gêne beaucoup, je te l’ai dit, c’est de m’imaginer que pour faire partie d’un groupe et « être acceptée » il faut que je me comporte d’une certaine manière. Souvent ça correspond à ce que font d’autres membres du groupe. Bah oui, je devrais faire comme eux pour être quelqu’un de « bien », quelqu’un qu’on aime.

Croyance limitante, et comparaison, bonjour !

Donc, pour la croyance limitante, revois ce que je t’ai dit juste au-dessus 😉 (= cherche des exemples dans ta vie où elle n’était pas vraie).

Pour le reste, ce qui m’aide, c’est de me demander si moi, j’ai finalement vraiment envie de me comporter comme ces gens ? Est-ce que j’ai vraiment envie de vivre ça et d’être constamment entourée, constamment dans le groupe ? (oui, c’est ça que je trouve « normal » – et « le top », évidemment !)

Eh bien, quand je m’écoute honnêtement et que je me recentre sur moi, la réponse est clairement non ! Non, je n’ai pas envie d’être constamment entourée et de participer tous les projets tout le temps.

En plus, j’ai déjà essayé, au bout d’un moment j’en peux plus ! 😄😜🤫

Que ce soit parce que je suis multipotentialiste et que j’ai envie de parler d’autres sujets complètement différents ou bien simplement parce que j’ai besoin de moments de solitude et de retour à moi, dans tous les cas, ça ne me va pas d’être trop impliquée dans un groupe. (Tu te rappelles, là je parle en comparaison avec ce que peuvent faire les autres 😉)

Donc je vois que je rêve d’un truc… qu’en fait je ne veux pas !

Et comme j’ai pu bien observer juste avant en regardant la réalité en face, je n’ai pas besoin de devenir comme ça. Je peux rester telle que je suis et apporter quand même quelque chose au groupe. Je peux quand même y participer et y avoir ma place. La place qui me correspond, à qui je suis et à ce que je veux.

En plus, comme j’ai pu voir que ma croyance que je vais être exclue n’est pas vraie, eh bien, c’est parfait !

Je peux donc arrêter de me comparer et me comporter comme j’ai vraiment envie de me comporter !

III. Voir ce que ça apporte aux autres, que je sois comme je suis !

Dans la suite logique du point précédent, et pour vraiment me libérer de ma croyance et de ma tendance à la comparaison, je me suis dis que j’allais observer ce que ça apporte aux autres que je sois comme ça. C’est-à-dire vachement impliquée parfois, moins d’autres fois, parfois pas du tout voir complètement absente.

En fait, j’avoue, si je regarde la réalité vraie encore une fois, qu’il n’y a pas du tout que moi à être comme ça dans mes groupes. 😂😂 Parfois certains sont là, parfois ils ne sont pas là, on se répond, ou pas, on se voit beaucoup puis plus trop pendant un moment…

Dans tous les cas on est toujours ravis de se retrouver et moi perso, je suis ravie de voir que les autres ont une vie et qu’ils y font ce qui leur plaisent, qu’ils se respectent quand ils sont fatigués ou n’ont pas envie, qu’ils fassent autre chose…

Et je suis sûre que leur montrer que moi aussi je suis mes envies ça les inspire tout autant.

Ça les aide à développer leur ouverture et leur bienveillance.

Ça peut leur ouvrir l’esprit sur autre chose, un autre mode de fonctionnement. Ça peut les aider à voir que c’est possible de se comporter « autrement » et d’être quand même accepté.

Pourquoi pas, ils peuvent en venir à s’intéresser à mes autres passions et donc à découvrir un/des sujets qu’ils ne connaissaient pas du tout ! Voir à découvrir qu’ils sont multipotentalistes 😉

Et même s’ils n’appréciaient pas mon comportement, ça peut quand même les aider à voir que c’est possible d’agir suivant ses envies. Parce que beaucoup de gens sont persuadés que ce n’est pas possible et qu’il faut « rentrer dans la norme ». (Moi aussi en partie hein 😉😂)

Donc à ceux-là, ça peut tout à fait leur montrer qu’agir autrement est possible. Même si ça les challenge.

Ici évidemment, tu imagines ce que ça peut leur apporter. Si tu n’arrives pas à imaginer directement, tu peux retrouver une situation où tu t’es retrouvé face à quelqu’un qui agissait de la même manière qui te « gêne » actuellement. Et tu regardes ce que ça t’a apporté à toi de voir cette personne se comporter de cette façon. Tu vas voir que ça apporte des choses aux autres ! 😉

IV. Voir tout ce que j’apporte au groupe !

Idée que je ne vais pas plus détaillée que ça (pour une fois) mais qui me parait importante quand même !

C’est de regarder tout ce que j’apporte aux autres, au groupe. Même si je parait moins impliqué e que certains autres. Comme je l’ai déjà dit dans un autre article (je ne sais plus lequel, désolée 😳😅) ce n’est pas spécialement en y passant tout son temps qu’on est le plus efficace. On peut l’être tout autant, voir plus, quand on est passionnée ! Et nous, les multipotentialistes, nous agissons vraiment par passion ! 😉💎

Donc regardons tout ce que nous apportons dans nos groupes, mêm si ce n’est pas forcément d’une manière « traditionnelle ».

Et quand moi je constate que j’apporte finalement tout autant que n’importe quel autre, bah je me dis que ça va, je peux continuer à tourner d’un groupe à l’autre, à ma guise. Parce que finalement, je prends soin de chacun de mes groupes et je veille à leur apporter autant qu’ils m’apportent !

Et pas d’exemples perso sur ce coup là. Na !

C’est pas moi, j’étais déjà très brune à cet âge-là ! 😁😂

V. Je vois que je peux être acceptée

En dernier point, j’ai envie de revenir sur un « effet » qu’à eu le premier point sur moi : c’est de voir que, telle que je suis, je peux tout à fait être acceptée. Et même appréciée !

Je l’ai constaté dans les exemples que je t’ai cités plus haut.

Je l’ai constaté quand, un jour je me suis mise à l’encart d’une rencontre IEF parce que j’avais envie de faire autre chose sur mon ordi et pas de discuter avec les autres. Personne n’est venu me déranger – ni me critiquer. Et quand j’ai eu envie de me remettre dans le groupe, tout de suite j’ai été inclue dans la conversation, comme s’il ne s’était rien passé ! (Il ne s’était rien passé d’ailleurs en vérité 😊😉).

Je l’ai constaté aussi à travers mes blogs et posts sur les réseaux sociaux quand je eu plusieurs retours de personnes qui disaient que mon blog leur apportait beaucoup, qu’ils se reconnaissaient vachement dans ce que je disais, qu’ils adoraient ce que je faisais, etc…

A chaque fois j’ai été très surprise, parce que, pour le coup, je dis vraiment ce que je pense. Ce que j’écris, c’est ce que je vis vraiment et qui je suis.

Je le constate quand je vois que la vidéo qui a le mieux marché pour l’instant sur ma chaîne YouTube c’est celle où je partage directement ce que je vis, sans chercher à embellir ou à transmettre quoi que ce soit. Je n’ai pas fait de script, je n’ai pas essayé d’être enthousiaste, je n’ai pas cherché à me cacher ou à « faire bien ». D’ailleurs ce sont aussi les posts de ce style là qui ont le mieux marchés sur les réseaux sociaux. (J’entends par là que j’ai eu le plus d’interactions).

Tout ça pour dire que, finalement, je suis ravie d’avoir écouté et « affronté » cette difficulté que je t’ai présenté au début.

Parce qu’elle me fait prendre conscience que je peux vraiment être acceptée telle que je suis. Et même appréciée. Et même admirée ! Bon là, il va me falloir un temps d’intégration 😂😜

Oui, on peut rigoler un peu, hein ?! 😂😂
Et oui, après tout, autant installer une nouvelle croyance sympa du style : plus j’assume ma bizarrerie et que je me comporte exactement comme j’ai envie de me comporter et plus je suis appréciée, admirée, adulée ! (Bon, on n’est pas obligé d’aller jusque là, d’ailleurs je n’y suis pas encore, mais ça me fait marrer alors je le laisse ! 😉😂💙)

Malgré cette pause humoristique, il s’avère quand même que je constate pour de vrai que plus je suis moi-même et que je respecte et j’agis en fonction de ce que je veux vraiment, plus je rencontre des gens qui partage les mêmes valeurs que moi, que j’apprécient et qui m’apprécient et plus je fais partie de groupes géniaux qui renforcent cette nouvelle croyance !

Donc c’est vraiment top ! 💙💖💙

Conclusion

Donc retiens : si tu te sens « à part » dans tes groupes, « bizarre », pas « normal » (oui, je crois que je vais mettre beaucoup de guillemets 😂😂), « exclu », « jaloux »… :

  1. Regarde la réalité en face ! Est-ce que, vraiment, les autres t’excluent ?
  2. Est-ce que la façon de te comporter qui te parait idéale te correspond vraiment ? (Si oui : agis pour te comporter de cette façon ! Si c’est juste un fantasme : reconnais-le, passe à autre chose et libère toi l’esprit !)
  3. Regarde ce que ça apporte aux autres que tu ne te comporte pas « comme la norme »

Et finalement, prends le temps de célébrer les gens géniaux que tu as déjà dans ta vie et qui t’acceptent déjà tel que tu es.

Prends le temps de voir que c’est possible, d’être « bizarre » et accepté. Et apprécié !

Et que même, plus tu assumes ta bizarrerie, plus tu es apprécié !

Plus (+)

Au final, forts de tout ça, qu’est-ce qui pourrait nous empêcher de parler dans ces groupes du fait que nous sommes multipotentialistes ? Après tout, ils seraient peut-être super intéressés !

D’ailleurs, j’ai moi-même rencontré une personne qui habite juste à côté de chez moi et qui m’a découvert à travers ce blog… parce qu’on s’était déjà croisé mais on ne s’était pas parlé. Et elle pensait qu’on n’avait pas grand-chose en commun 😉😂 ! Et moi, je pense – pensais ? – qu’on ne peut pas le dire aux autres, parce que c’est trop « marginal » et que je vais me retrouver « exclue » (oui, encore !! 😂 Qu’est-ce qu’on rigole dans cet article dis donc ! 😉😁🤩).

Parler du fait que je sois multipotentialiste ? Finalement pourquoi pas !

Du coup, me retrouver face à cette difficulté il y a quelques jours et décidé de la transformer (en faisant ce que je t’ai partagé ici) est en train de m’aider à accepter progressivement que je peux parler de ma multipotentialité aux autres.

Et, honnêtement, après avoir fait l’exercice 1, (et tous les autres aussi) je constate que je ne suis quasiment qu’entourée de personnes super ouvertes, tolérantes, curieuses, qui, je pense, seraient tout à fait à l’aise avec l’idée que je sois multipotentialistes. Certains se reconnaîtraient même peut-être.

Reste à moi de l’assumer pleinement et d’apprendre à en parler aux autres.

Bref, je vais m’arrêter là parce que je sens que je vais déborder sur une autre sujet. 😂😜

En tout cas j’espère que cet article t’aura plus et pourra t’aider à gérer une situation similaire dans ta vie, si tu en vis une (parce qu’évidemment je ne te souhaite pas de la vivre si ce n’est pas le cas 😊😘)

Alors dis-moi dans les commentaires : Est-ce que toi aussi parfois tu sens « à part » dans les groupes que tu fréquentes ? Bizarre, différent ?

Est-ce que tu as tendance à vouloir « faire semblant » d’être passionné uniquement par ce sujet pour ne pas te sentir exclue ?

Et si jamais tu te sens (pour l’instant) seul.e et tu te dis que tu aimerais bien être entouré.e toi aussi par des personnes géniales comme je t’ai décrites, vas relire mon article sur le sujet : Vrac d’idées pour se créer un réseau de personnes géniales !

Idée/Rêve

Finalement je me dis que le top serait de faire partie d’un groupe de multipotentialistes, où l’on pourrait parler d’absolument tous les sujets qui nous passionnent et d’être écoutés, accueillis par des personnes qui comprennent ces multiples passions et qui seraient curieuses dans tous les cas, qu’elles connaissent la passion en question ou pas. Je rêve de plus en plus de créer un groupe comme ça. Si ça te dit, fais-moi signe, je verrais ce que je peux créer ! 💙

Si cet article t'as plu, partage le !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *