Multipotentialité

Comment conserver un état d’esprit positif quand j’arrive à la fin d’une passion que j’ai vraiment aimée ?

Je pense que nous avons tous connus ça en tant que multipotentialiste : notre intérêt pour une de nos passions qui faiblit puis disparaît. C’est la fin et il est juste temps de passer à autre chose, de poursuivre la nouvelle passion qui fait battre notre cœur. 😉

Et pour moi, habituellement, cela se fait assez naturellement. Sans même que j’en ai vraiment conscience. Il n’y a juste plus rien et j’arrête, presque sans y penser. C’est juste normal.

Une “fin” difficile

Mais récemment, j’ai eu un choix à faire vis à vis du chant. Je t’en parle plus en détail dans cet article – et la technique que j’ai utilisée pour être sûre que je voulais arrêter cet objectif. Et même si grâce à ça, j’étais sûre que je ne voulais pas m’investir plus dans le chant, et même faire une “pause”, ça a été très compliqué pour moi à vivre.

Parce que :

  • J’avais mis une grande attente/un grand espoir vis à à vis de cet objectif (je voulais devenir chanteuse pro).

Et surtout, je m’étais dis que j’avais enfin trouvé MA voie ! (Je ne savais pas que j’étais multipotentialiste à ce moment-là)

  • Il y avait d’autres personnes impliquées, en particulier ici ma prof de chant.

Quand j’ai arrêté la Biodanza par exemple, ça a été beaucoup plus simple parce que c’était moi la prof. Donc il m’a juste suffit de ne pas relancer mes cours l’année suivante. Et voilà. (Bon, j’avais très peu d’élèves aussi, donc ça a aidé 😄)

Mais là, il s’agissait de dire à ma prof de chant que je ne voulais pas faire plus. Limite que je voulais arrêter. Et ça, ce n’était pas facile pour moi !

En fait, pour être honnête, je sentais depuis un moment déjà que cet objectif (devenir chanteuse pro) ne me plaisait plus, ne m’inspirait plus. Mais je n’osais pas le dire. J’avais peur de la décevoir parce que pour elle, le chant c’est toute sa vie. Comment est-ce que moi je pouvais débarquer en disant que ça y est, c’est bon pour moi, je veux passer à autre chose ?! En plus je me disais que j’avais vraiment un problème, que j’étais instable, que merde, après tout ce que j’avais fait pour que ça marche, maintenant que les opportunités arrivent, je veux arrêter ?!!!

Bref, j’ai vécu un moment difficile ce coup là.

Non seulement pour choisir ce qui faisait vraiment chanter mon cœur, mais aussi pour reconnaître et accepter que, pour l’instant, l’objectif de devenir chanteuse pro ne me parlait plus du tout. (Je précise bien que c’est cet objectif parce que le chant de manière générale j’aime toujours et j’en fais encore 😉😄)

Du coup, vu que j’ai traversé cette phase difficile, je me suis dis que ça pouvait t’arriver aussi de vivre la même chose. Et que ça pouvait être l’occasion d’écrire un article sur le sujet, pour savoir comment garder un état d’esprit positif pendant toute cette période de “deuil”, on peut le dire, cette période de transition, et la traverser de la manière la plus sereine possible.

Si ça te parle, je te propose tout de suite de lire la suite. 😃

Je profite de cette expérience pour participer au carnaval d’article de Céline du blog Le bien-être au naturel qui propose un accompagnement nutrition, santé et bien-être. Tu peux aller lire son article sur le lâcher prise et l’acceptation, c’est un bon complément à ce que je vais te raconter ici. 😉

Est-ce vraiment la fin ?

Pour commencer je t’invite à te poser cette question, essentielle !

Fin ou Résistance ?

Parce que oui, nous sommes des multipotentialistes, oui nous pouvons avoir régulièrement des nouvelles passions et en “perdre” d’autres… mais pour autant, nous sommes aussi comme les autres : nous pouvons avoir des peurs et des résistances qui nous bloquent dans notre progression !

Et c’est important, avant de mettre fin à un objectif qui était important pour nous, de vérifier que nous n’avons vraiment plus envie. De vérifier que ce n’est pas à cause d’une peur ou d’une croyance limitante que nous arrêtons !

Parce que dans ce dernier cas c’est vraiment dommage d’arrêter un truc qui nous tient encore à cœur. Et d’utiliser notre multipotentialité comme une excuse ! Ça, c’est pas bien ! 😁

C’est aussi pour ça que j’ai mis du temps à me dire que c’était fini. Je voulais être 100% sûre que c’était bien le cas. Et, je te l’ai dit en intro, c’est cette technique là qui a finit par m’aider à prendre la bonne décision. Mais aussi parce que ça durait depuis plusieurs mois, sans changements notoires.

Je ne vais pas aborder plus en profondeur ce sujet ici, parce que ce n’est pas le sujet de l’article. Et puis je t’explique bien comment faire la différence entre une résistance et la fin d’une passion dans le Guide du multipotentialiste débutant. Si tu veux en savoir plus sur ce point je t’invite à le télécharger ci-dessous. (Ou à le relire si tu l’as déjà 😉) 🔽🔽🔽

Apprends à connaître toutes tes GÉNIALES CARACTÉRISTIQUES !


Et pleins d'autres choses pour mieux vivre ta multipotentialité au quotidien, dans le  Guide du multipotentialiste débutant


Reçois avec le test à faire pour savoir si tu es bien un.e multipot. 😉

Mets de la valeur là-dessus avant de vraiment passer à autre chose !

Garder un état d’esprit positif quand j’arrive à la fin d’une passion, d’un objectif…

Ici, nous sommes donc sûrs que l’envie, la passion n’est plus là. Et, comme je te l’ai dit en intro, parfois nous avons du mal à le vivre (comme moi récemment 😉).

Nous allons donc voir maintenant les 3 moyens qui m’ont permise de conserver un état d’esprit positif durant toute cette période. Et de finalement bien la vivre. (En tout cas, de ne pas rester dans un état négatif trop longtemps !)

1. M’autoriser à pleurer et à aller mal

Eh oui, c’est la première chose que j’ai envie de te partager ! Parce que moi, je l’ai vraiment vécu comme un deuil à faire, la fin de mon objectif, et ça m’a fait du bien de m’autoriser à le faire ce deuil. A me dire que c’en était un. Que j’avais le droit de me sentir mal, d’être triste et de pleurer.

Et j’ai pleuré !

Parce que, comme je te l’ai déjà expliqué dans cet article, pour moi le positif pour le positif, c’est débile ! Surtout quand cette “obsession” de vouloir absolument être positif nous empêche de nous connecter à l’émotion présente pour nous.

Alors là, je suis triste, donc je pleure. C’est difficile à vivre, je m’autorise à vivre cette difficulté.

J’ai le droit d’être triste et de trouver ça dur. Point. Et j’ai le droit de vivre cette émotion.

Et pour moi, cela permet vraiment de conserver un état d’esprit positif. Parce que j’accepte ce qui est là. Je vis mon émotion. Et ça fait du bien. 🥰

Donc retiens ça, c’est essentiel : tu as le droit d’être triste !

2. Prendre du recul et regarder ma vie dans son ensemble

Ici, ce que j’ai fait c’est que j’ai élargi mon horizon. Parce que jusque là, j’étais restée focalisée sur la fin de mon objectif. Et bien sûr, ça m’a permise de pleurer, donc c’est cool.

Mais en même temps, il n’y a pas que ça dans ma vie ! Et rester focalisée uniquement là-dessus ne m’aidait pas vraiment à voir la lumière et à aller mieux. 😉

Alors, j’ai regardé tout ce que ça m’apportait d’arrêter cette activité. Et j’ai vu que ça me laissait beaucoup de temps libre pour tout ce qui était important pour moi en ce moment :

  • mes blogs
  • mon mari
  • mes enfants
  • mon développement personnel et la connaissance et l’acceptation de moi

Et quand j’ai vu tout ça, immédiatement la joie est revenue dans mon cœur ! Top, j’allais enfin pouvoir consacrer tout mon temps à ça sans être distraite par autre chose. Génialissime, topissime !! 🥳🥳🎉🎉🎉🎊

Du coup, c’était assez marrant, parce que j’étais à la fois triste et pas très bien, et en même temps super heureuse. 😄😁

Et voilà donc un très bon moyen de retrouver un état d’esprit positif quand c’est la fin de ton intérêt pour une passion. Il te suffit de regarder tout ce que cet “arrêt” va te permettre de faire. La nouvelle passion à laquelle tu va (enfin) pouvoir te consacrer pleinement.

Et tu vas voir, ça marche super !

Résumé en image !

1) Je ne vois que mon “problème”
C’est la fin de ma passion. Aaaaah, trop dur !!! 😱😰😭😭😭😭
2) Je prends du recul et regarde la “grande image”. Quel plaisir ! 😍
Ah bah, en fait, si je prends du recul pour regarder l’image complète de ma vie… ça va ! 😉😂
Ce problème n’est finalement qu’un “petit” truc (en rouge sur le photo 😁)
Ma vie est très belle avec plein de joie ailleurs. 😃👍🎉🧚‍♀️ Je vais pouvoir me focaliser sur tout le reste et ça, c’est super méga génial !! 😁🥳

3. Voir tout ce que cette activité m’a apportée dans ma vie

L’une des choses qui a été dure à vivre aussi pour moi pendant cette période, c’est que j’ai eu tendance à me dire que “j’avais fait tout ça pour rien”. Que j’étais une bonne à rien, que je lâchais quand ça commençait à marcher, que toute l’énergie que j’avais mise là-dedans pendant 2 ans n’avait servie à rien !

J’y ai pensé pendant 2 minutes et je me suis dit que c’était faux ! Et que j’allais lister tout ce que cette activité m’avait apportée au cours de ces 2 années, en quoi elle m’avait enrichie, en quoi elle m’avait fait grandir, qu’est-ce que j’avais appris, en quoi elle faisait que j’étais devenue celle que je suis aujourd’hui !

En exclusivité (😉) je te partage donc ce que m’a apportée le fait de vouloir devenir chanteuse pro (liste pas du tout exhaustive !) :

# Des “compétences”

Je sais mieux chanter (encore heureux !! 😂) et je connais beaucoup plus ma voix et la voix en générale. J’ai acquis beaucoup de connaissances même dans le domaine de la musique.

Ça m’a aidée à lancer ma première chaîne YouTube. Parce que j’avais l’habitude d’écouter des enregistrements de ma voix, donc en vidéo, ça ne m’a rien changé. Je me suis reconnue tout de suite.

Et puis ça m’avait permis de développer ma confiance en moi parce que j’ai appris progressivement à m’exprimer plus. Et à oser me montrer plus.

J’ai découvert que j’étais capable de me donner à fond pour un truc important pour moi, de me dépasser.

J’ai appris que quand je faisais ça (me donner à fond), les opportunités arrivaient ! Alors oui, c’est dommage que j’ai décidé d’arrêter à ce moment – et en même temps ça renforce ma confiance dans le futur que je serais capable de réitérer les circonstances qui ont amenées ces opportunités. (Je ne sais pas si c’est très clair pour toi là, mais pour moi ça l’est 😉).

(Voilà pour les trucs principaux !)

Et si j’ai aussi décidé d’arrêter à ce moment-là, c’est parce que j’ai appris à :

# Mieux me connaître et savoir ce que je veux !

Parce que, cerise sur le gâteau, je me rend compte que cette expérience m’a permise de beaucoup mieux me connaître et savoir ce que je voulais. Dans ma vie mais aussi dans mes relations !

Relations :

Quand j’ai vu que 90% de mes relations actuelles l’ont très bien pris quand je leur ai dit que je faisais une pause dans le chant pour me consacrer à autre chose (y compris mon père qui est pourtant musicien), je me suis dit que des gens comme ça existaient ! (Forcément, puisque j’en côtoie déjà 😉😂). Et que donc, il n’y avait pas de raison que je continue à côtoyer des gens qui n’étaient pas aussi ouverts et qui le prenait mal. Parce que, si des gens comme ça existent, je pourrais en rencontrer d’autres et je préfère carrément !

Ce qui est vraiment important pour moi :

J’ai observé que ce qui ne me plaisait pas avec ma prof de chant, c’est que j’avais l’impression de manquer de plaisir et de liberté. Et ça m’a confirmé profondément que la liberté est une de mes valeurs fondamentales. Que j’ai besoin de ça.

Et maintenant, j’ai recentré mon objectif autour du chant (parce que oui, je continue à chanter quand même dans 2 chœurs) : je veux chanter dans le plaisir, la légèreté et la liberté. C’est ce qui est vraiment important pour moi ! Et ça je l’ai appris grâce à cette expérience.

Et c’est ce que je vis dans ces 2 chœurs donc je suis ravie !

Une expérience géniale !

Au final j’ai pu constaté que ce temps passé à vouloir devenir chanteuse pro et à agir dans ce sens n’avait pas du tout été du temps perdu ! Qu’au contraire ça m’avait apportée énooooormément de choses dans ma vie et ça me permettait de faire tout ce que je faisais aujourd’hui.

Et franchement, quand je vois ça, je suis remplie de gratitude pour cette expérience, je suis remplie, nourrit, ça augmente ma confiance en moi, ma confiance en mes capacités, ma confiance dans le futur. Et je vois que ma vie est belle aujourd’hui grâce à tout ça.

Et je reviens dans un état d’esprit positif. 😉😄🥰

C’est très puissant de faire ça, je te le conseille vraiment si tu as l’impression d’avoir perdu ton temps ou de n’avoir “rien” appris dans une passion. Ça fait tellement de bien. 😍🙏💖

Résumé en image :

Etape 1 : Liste de tout ce que cette passion/objectif t’a apporté
Etape 2 : Célèbre ! Sens la joie et la gratitude circuler dans ton corps 😉🥳

Merci à cette passion de m’avoir apportée tout ça ! 😍🙏💖

4. Demander de l’aide (en parler à tes proches)

Voilà les 3 grands points qui m’ont points qui m’ont aidées à traverser cette période difficile tout en conservant un état d’esprit positif.

Je pourrais rajouter, en 4, le fait d’en avoir parlé à certains de mes proches et d’avoir été très bien accueillie. C’est à dire qu’ils ont très bien compris et ont juste été contents pour moi du fait que j’avais prise la décision qui faisait chanter mon cœur.

Ça a été juste génial de voir que je pouvais compter sur certaines personnes et que j’étais acceptée pleinement, sans jugements !

D’ailleurs, je suis ravie d’avoir osé demander de l’aide à une amie (quand je galérais encore un peu à choisir) et encore plus heureuse que cette amie l’ait pris avec tant d’enthousiasme ! C’était vraiment chouette !

Ce qui m’a aussi fait réaliser que j’étais vraiment bien entourée 😉. (Un autre point à rajouter à ma liste précédente 😄👍)

Si tu veux des idées (et savoir comment j’ai fait) pour me créer un réseau de personnes géniales comme ça, je t’en parle dans cet article.

Et donc, le fait de voir que certaines personnes le prennent très bien (limite mieux que moi 😂) ça fait vraiment du bien parce que je me dis d’autant plus que je suis normale et que j’ai le droit de changer et de ressentir ce que je ressens. (Et même mon père pour qui la musique est tout dans sa vie l’a bien pris 😊😘)

Du coup je me sens plus sereine et plus heureuse. Plus positive. 😉😁

Donc si tu connais une personne à qui tu peux en parler, et que tu sais qu’elle va très bien comprendre, fonce. Ça va t’aider à traverser ce moment. Tout en te remplissant de gratitude de l’avoir dans ta vie ! 😃🙏

Bilan !

Pour résumer, si tu vis mal la fin (la perte d’intérêt) d’une passion ou d’un objectif qui jusque là était super important pour toi, pour rester positif lors de cette transition tu peux :

  • T’autoriser à vivre tes émotions et ton deuil. Tu as le droit de pleurer ! (ou d’être en colère, ou n’importe quoi d’autre)
  • Regarder la “grande image”. Voir tout ce que tu va pouvoir faire maintenant que ça, c’est fini. (Une nouvelle passion à explorer peut-être ? 😉😄)
  • Lister tout ce que tu as appris, développé comme compétences, etc… au cours de cette passion. Voir tout ce qu’elle t’a apporté et en quoi cela te sert toujours maintenant !
  • Demander de l’aide, en parler à tes amis. Pour avoir du soutien et te sentir moins seul. 😄

Je suis une multipotentialiste !

Et bien sûr, je ne l’ai pas dit (parce que ça me parait évident !) mais ce qui m’a vraiment aidée à accepter cette fin, c’est le fait de me rappeler sans arrêt que j’étais multipotentialiste et que c’était donc normal que je change à un moment ! Que de toute façon je n’avais pas une seule vocation et que c’était le bon moment pour moi pour aller explorer autre chose.

Donc n’oublies pas de faire la même chose : rappelle-toi que ton mode de fonctionnement à toi c’est d’aller explorer pleins de choses différentes ! Et tu as le droit de ne pas fonctionner comme l’image véhiculée de la société. Et c’est juste génial, parce qu’il y a pleins d’avantages à fonctionner comme ça.

Tu es un multipotentialiste et c’est topissime ! 😃🥳🎉🧚‍♀️

J’espère qu’avec tout ça, tu pourras rester serein.e et regarder d’un autre œil la fin d’une de tes prochaines passions. 😉

Dis moi dans les commentaires : comment tu fais toi pour bien vivre ces phases de transitions et comment tu conserves un état d’esprit positif quand tu mets fin à une passion que tu as vraiment aimée ?

Si cet article t'as plu, partage le !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvre gratuitement si tu es multipotentialiste ou non et reçois avec le Guide du multipotentialiste débutant !